Quelques remarques sur les aspects économiques du discours de N. Sarkozy

On a pu trouver (que ce soit dans les blogs ou dans la presse) beaucoup d’analyses du discours de Sarkozy du 14-01 qui mettaient l’accent sur le style, le message implicite, le ton général, etc; On manque par contre d’analyses du fond du discours, des propositions concrètes qui ressortent de celui-ci (une exception ici). Voici quelques remarques portant sur la partie strictement économique de ce discours.

Lire la suite

Fisking Jacques Sapir

Jacques Sapir critique aujourd’hui la chronique « Economiques » de Philippe Martin de lundi dernier, concernant le protectionnisme. Que l’article de P. Martin ait été un peu rapide, c’est la loi du genre; mais on n’y relève rien de particulièrement incorrect ou contestable. Sapir y voit de mauvais arguments; mais déploie pour se justifier une batterie d’énormités tellement grossière que l’on en reste pantois.

Lire la suite

35 heures : tentative d’évaluation

Les 35 heures sont hélas sorties de l’évaluation sérieuse pour devenir un enjeu partisan. Elles sont honnies hors de toute mesure à droite – on a même vu récemment T. Breton reprocher au Medef de ne pas leur être assez hostile (sic). A gauche, elles ont acquis le statut d’icône, au point que toute remarque sur le sujet est disséquée et interprétée comme une déviation par rapport à la Vraie Foi. Tentative d’établissement d’un bilan, en essayant de prendre en compte des arguments rationnels pour et contre.

Lire la suite

Un modèle économique et social européen viable?

Existe-t-il un modèle économique et social européen viable? Si l’on en croit un récent working paper d’Olivier Blanchard, oui. Dans ce document, il s’attache à montrer que ce modèle existe, est est assis sur trois piliers principaux. Il montre aussi quelles sont les difficultés qui pourraient mettre à mal ce modèle. Une lecture indispensable, qui résume très bien les problématiques européennes en matière économique et sociale; mais aussi une lecture un peu déprimante, qui montre à quel point ce débat passe à la trappe.

Lire la suite

Mondialisation : quel clivage gauche-droite?

Largo Desolato fait état d’un sondage effectué auprès des députés français à propos de la mondialisation, dont on peut trouver les résultats sur Telos. Il ressort de ce sondage un véritable clivage entre députés de gauche et de droite sur ce sujet, laissant penser d’un côté que la droite s’est convertie au libéralisme économique (du moins en ce qui concerne le marché du travail), alors que la gauche, certes de façon un peu hétérogène, s’est radicalisée autour de conceptions nettement anti-libérales. Ce sondage fait l’objet de nombreuses analyses sur Telos (Zaki Laidi, Gerard Grunberg, Lionel Fontagné); on peut en trouver les résultats complets ici, et une intéressante carte des députés français ici. Ce sondage a par ailleurs été commenté dans le Financial Times (€). Sans rajouter à la masse déjà imposante des commentaires, quelques remarques :

Lire la suite

L’autre débat inutile : misère de la politique macroéconomique européenne

L’Europe est riche en débats qui ne mènent à rien. Les débats qui ne mènent à rien sont des discussions en général savantes, passionnées, dans lesquelles sont échangées des arguments plus ou moins justes et intelligents… Mais qui ne servent à rien, car ils passent totalement à côté de l’essentiel. Dans le genre, il y a le débat social (la France doit elle changer son modèle social pour devenir comme les allemands anglais hollandais irlandais les derniers en date sont les scandinaves) dont on avait parlé ici il y a quelques temps. Telos nous offre un autre débat de ce style : la politique macroéconomique, ou le choc des titans : la demande contre l’offre.

Lire la suite

Effets économiques de l’immigration, seconde partie : salaires et emploi

Esther Duflo s’étonne, dans son article du libération de lundi, du peu de place dans le débat français de la prochaine loi sur l’immigration. Elle en profite pour présenter l’une des plus célèbres analyses économiques des effets de l’entrée de migrants sur l’emploi et les salaires, celle que David Card avait consacré au Mariel boatlift. Le débat est d’actualité en France, mais également aux USA, ou une nouvelle législation sur l’immigration fait l’objet d’un débat houleux. C’est l’occasion de reprendre une série entamée il y a quelques temps sur les conséquences économiques de l’immigration.

Lire la suite

L’impossibilité de la réforme, la disparition des sociologues et le biberon de 23 heures

On convient aisément que l’affaire CPE ne facilitera pas la tâche de ceux qui, aux affaires, voudront mettre en place de nouvelles mesures dans les semestres à venir. On en convient si bien que l’antienne de « la France irréformable » est de retour aux côtés du « refus de la précarité imposée par le grand capital ». On pourra certes dire que je peux tourner les choses dans tous les sens, ce qui s’est joué ces dernières semaines montre encore que la France est impossible à réformer. Cette rengaine me fatigue. J’y vois désormais une impasse intellectuelle et politique.

Lire la suite

Pourquoi les économistes sont-ils si peu écoutés?

A quoi servent les économistes? Poser la question peut sembler paradoxal, tant les sujets économiques forment une part importante des débats publics. Les sujets économiques certes, mais qu’en est-il vraiment de l’expertise des économistes sur ces sujets? Celle-ci, par contre, semble fort peu utilisée ou écoutée. Comment l’expliquer?

Lire la suite

Forcément, ça détend…

On reproche au CPE de ne pas donner assez de sécurité aux jeunes salariés. Il est vrai qu’avec les mesures d’accompagnement proposées, on est assez loin de la « flexsécurité » de nos rêves, cette protection de l’individu plutôt que de son emploi qui fait la joie des danois(es). Rassurez vous… j’ai réfléchi à la question.

Lire la suite

Si le mariage était comme le contrat de travail…

Il y a quelques semaines, lors de débats sur la flexibilité du travail, j’avais entendu Jean-Christophe le Duigou s’opposer à celle-ci avec l’argument suivant : « ce n’est pas en facilitant le divorce qu’on augmentera le nombre des mariages ». Cette opinion est très contestable, mais là n’est pas le sujet. Par contre, appliquer les règlementations et propositions de politiques de l’emploi à la question du mariage donne des résultats amusants, qui soulignent l’absurdité de celles-ci. Supposons donc que l’on considère qu’il est nécessaire d’augmenter le nombre de mariages en France. Qu’est-ce que cela pourrait donner?

Lire la suite

Matchin’ in France ?

Je suis ennuyé. J’ai une hypothèse paradoxale à formuler, mais je n’ai pas les cartes en main pour la tester. Cette thèse est que l’un des modèles d’économie du travail les plus utilisés dans la recherche est absent de la plupart des manuels d’économie en France. Y compris les manuels d’économie du travail. Audacieux, non ?

Lire la suite

Les sujets du moment

Les sujets économiques du moment sont le contrat première/nouvelle embauche et l’OPA de Mittal Steel sur Arcelor. Sur le premier sujet, je ne vois rien de plus à écrire que ce que j’ai dit précédemment : la France crève de cette façon stérile de faire des politiques de l’emploi un enjeu idéologique au lieu d’en faire un sujet de réflexion. Pour des réflexions complémentaires sur le sujet, voir Damien et Hugues (et pour se dire que ces conceptions partisanes sont hélas bien ancrées en France, lire les commentaires chez Hugues).

Reste l’autre sujet du jour : l’OPA de Mittal Steel sur Arcelor. Quelques réflexions, pas forcément très ordonnées.

Lire la suite

Cotisations sociales, CSG, cotisation sociale sur la VA, TVA sociale, et toute cette sorte de choses

La question du basculement d’une partie du financement de la protection sociale sur une taxe sur la valeur ajoutée des entreprises, traitée ici dans un post précédent, a suscité de multiples discussions. F. Brutsch nous a communiqué les travaux d’un professeur Genevois sur la question générale du financement de la protection sociale; Versac s’interroge sur l’opportunité d’élargir l’assiette du financement de la protection sociale; Selon Ceteris Paribus, il y a là peut-être l’opportunité de bénéficier d’un modeste « repas gratuit » fiscal, même s’il n’y a pas grand-chose à en espérer. François, de PHNK, cite Henri Guaino, qui dans les Echos s’oppose à une telle cotisation sociale sur la valeur ajoutée, mais préfère une TVA sociale; dans le même journal, F. Sirot considère ces deux mesures comme purement cosmétiques, sans grand effet sur l’emploi. François cite également un article de B. Bruhnes hostile à une cotisation sur la valeur ajoutée, et un article d’E. Chaney sur le même sujet.

Il est possible de dégager quelques idées générales importantes sur la question à partir de tout cela. Au passage, il me semble que le sujet est susceptible de donner lieu à des confusions (la distinction entre taxe sur la valeur ajoutée sociale et cotisation sociale sir la valeur ajoutée, par exemple, est un tantinet sybilline). Profitons-en donc pour décrire chacun de ces mécanismes, et leurs conséquences économiques. (Attention : post particulièrement long)

Lire la suite

Asseoir la protection sociale sur la valeur ajoutée?

Dans un article roboratif sur la politique numérique de la France, Jules de Diner’s Room s’interroge sur l’effet potentiel pour les nouvelles technologies d’un basculement d’une part du financement de la protection sociale des salaires (les actuelles « charges sociales ») vers une cotisation accise sur la valeur ajoutée des entreprises. C’est l’occasion de se demander quel pourrait être l’impact plus général d’une telle mesure.

Lire la suite

Au fait, à quoi sert l’OMC exactement?

La conférence de l’OMC à Hong Kong s’est terminée, pour un bilan assez maigre. A ceux qui souhaitent se faire une idée approfondie du contexte et des enjeux de l’actuel round de Doha, je ne saurais que trop recommander la lecture du dossier consacré à ce sujet par Foreign Affairs (avant le début des négociations), et notamment les très bonnes analyses de Jagdish Bhagwati et Arvind Panagyria.

Cependant, tout au long de la semaine, l’impression qui est ressortie des articles et analyses sur l’OMC a traduit une assez grande incompréhension du rôle de cette institution. Cette incompréhension générale est assez compréhensible – en réalité, l’existence et le mode de fonctionnement de l’OMC défient l’entendement et la raison.

Lire la suite

Economie et autres sciences sociales ( 1 ) : pour la socio, j’ai pas eu à trop me fatiguer…

Cela fait déjà un certain temps que sur notre site nous affirmons la vitalité, pour ainsi dire retrouvée, de la théorie économique. Plus exactement, nous prétendons, que le diagnostic d’impuissance, de stérilité, voire de dogmatisme crétin de la théorie standard est une incompréhension de ce qui se passe depuis quelques années (une dizaine pour situer approximativement le mouvement). Lire la suite

Revue d’article : protection de l’emploi et incitations. La bonne solution ?

Le « contrat nouvelle embauche » annoncé par le gouvernement a rapidement été désigné comme le cheval de Troie du contrat de travail unique. Puisqu’il introduit une forme de précarité dans le CDI, sous la forme d’une période d’essai de deux ans, il ouvrirait la voie à un rapprochement du contrat normal (le CDI) et des formes atypiques (CDD en particulier). Lire la suite

Jobdumping.de

On a pu lire récemment des articles indignés dans la presse (voir par exemple cet article, celui-là, et dans le genre hystérique celui-ci) à propos d’un site internet allemand de recherche d’emploi, baprisé par provocation par son fondateur www.jobdumping.de. Le principe du site? Permettre à des offreurs et demandeurs de travail de confronter leurs propositions. Rien de bien étonnant jusque là. Mais ce qui choque nos journalistes, c’est que les emplois sont octroyés suivant le principe des enchères. Des employeurs peuvent donc enchérir pour recruter un salarié particulier; mais aussi et surtout, des personnes peuvent enchérir à la baisse pour postuler sur un emploi particulier. Ce mode d’enchère « inversée » (qu’on appelle également enchère hollandaise, par opposition à l’enchère anglaise dans laquelle le prix commence bas et augmente) est ce qui semble choquer au point de voir commentateurs et politiques qualifier ce site de « marché d’esclaves » dont les fondateurs sont des « négriers« .

Lire la suite

Comment aider les pays pauvres ?

Alors qu’une conférence du PNUD consacrée au développement s’ouvre, que de nombreux articles et auteurs rappellent la nécessité d’accroître l’aide au développement, autour notamment des propositions de J. Sachs dont on a déjà parlé ici, il n’est pas interdit de rappeler que les pays développés n’ont pas que l’aide au développement comme moyen d’aide aux pays en voie de développement; et qu’insister sur celle-ci en ressortant les poncifs les plus usés (ah, l’éternel retour du Plan Marshall pour l’Afrique…)  il est possible de rappeler que les pays riches disposent d’autres moyens que l’aide au développement pour aider les pays pauvres.

Lire la suite

Ca crée des emplois

Imaginons un pays dans lequel le marché du travail dans la restauration est en déséquilibre : il y a beaucoup plus de personnes qui veulent travailler dans ce secteur qu’il n’y a d’emplois offerts. Du coup, il règne une forte file d’attente de gens désirant se faire embaucher dans ce secteur, et attendent qu’une place se libère pour espérer se faire recruter.

Lire la suite

The economy, stupid ?

Grâce à l’excellent blog Ceteris Paribus, j’ai découvert le blog d’un journaliste du Nouvel Observateur qui commente l’élection et l’actualité américaines. Ce post consacré à l’évolution de la volatilité des revenus aux Etats-Unis, inspiré d’un article du Los Angeles Times, a notamment retenu mon attention. (Au passage, je me joins aux commentaires de Ceteris Paribus sur la forme : un blog est fait pour contenir plus d’un article par jour; j’ajouterais qu’il serait bon que l’auteur découvre la technologie du lien hypertexte, j’ai passé un temps fou à rechercher l’article initial sur le site du LA Times). L’article du journaliste de l’Obs et celui du LAT sont de bonne qualité; cependant, à leur lecture, je suis un peu mal à l’aise devant certains raccourcis d’interprétation des données utilisées. Comme souvent lorsqu’on réflechit sur ce type de sujet, l’interprétation des statistiques est sujette à réflexions et doutes.

Lire la suite