Le livre du mois

La fabrique du conformisme
Éric Maurin

Nous ne sommes pas les témoins et acteurs d’une société individualiste où l’individu peut jouer sa partition en solo. « Les grandes règles religieuses et sociales perdent du terrain, ainsi que le conformisme traditionnel qu’elles imposaient à tous, dans tous les registres de la vie sociale. Mais ce recul ne cède pas la place à un vide normatif, à ce qui serait une anomie pure et simple. Il marque au contraire l’avènement de normes plus locales et temporaires, à l’école, dans la famille, sur les lieux de travail, normes relevant davantage de la mode que de la tradition». L’absence de conformisme est une utopie, dont même les individus ne veulent pas, car le conformisme est un réducteur d’incertitudes. À croire que cette utopie était à portée de main, les politiques publiques se sont orientées vers l’objectif d’aider spécifiquement un individu ou l’inciter à adopter tel comportement, dans le but d’agir positivement sur sa seule vie. Malheureusement, dès lors que l’indépendance des individus n’est qu’illusoire, ces pratiques (…)


Vous pouvez également consulter l’archive des livres du mois.
Il y a actuellement 35 livres du mois répertoriés.

Print Friendly