La question et sa réponse

Le jeu du bien public

Rédacteur : Stéphane Ménia

Ce jeu concerne quatre joueurs qui ne peuvent communiquer. Chacun des quatre joueurs (dont vous) reçoit dix jetons et peut soit les conserver pour lui, soit contribuer à une cagnotte commune. Le gain de chaque joueur est égal à 2 euros x nombre de jetons conservés + 1 euro x nombre total de jetons placés par tous les joueurs dans la cagnotte commune.
Ex : si vous conservez cinq jetons et que les trois autres participants placent douze jetons en tout, votre gain sera 2 x 5 + 1 x 17 = 27 euros.
Combien de jetons placez vous dans la cagnotte ?

Ce jeu teste le phénomène de « passager clandestin ». La situation idéale est celle où vous gardez tous vos jetons et où les autres mettent tous leurs jetons dans la cagnotte commune (gain de 10 x 2 + 30 x 1 = 50 euros).
Mais si tout le monde suit ce raisonnement et que personne ne place aucun jeton, le gain est de 20, alors que lorsque, à l’autre extrême, tout le monde place ses jetons, il est de 40.
On trouve bien là le principe du bien public : dès lors qu’il est utile, le financer collectivement est plus bénéfique que de ne pas le financer.
Il reste que d’un point de vue des stratégies des joueurs, la stratégie dominante en théorie est de conserver les jetons, en espérant que les autres poseront les leurs.

En réalité, lorsqu’on réalise ce jeu en laboratoire, les gens posent en moyenne cinq jetons dans la cagnotte commune. Et de manière générale, on constate dans ce type de jeu que les participants contribuent environ à hauteur de 40-60 % de leurs dotations initiales. Ce qui contredit la théorie standard.

Présentation tirée de « L’économie expérimentale », Nicolas Eber & Marc Willinger, La découverte, 2005.

Print Friendly