La question et sa réponse

Qu’appelle-t-on principe de l’avantage comparatif ?

Rédacteur : Stéphane Ménia

Un échange est normalement avantageux pour les co-échangistes. En permettant à chacun de se spécialiser dans ce qu’il sait faire de mieux, il garantit une situation plus efficace que si chacun produisait tout en même temps.
Ce mécanisme est aussi valable en principe pour les échanges internationaux. C’est le principe de l’avantage comparatif.
Un pays à intérêt à se spécialiser dans la production où il est relativement plus efficace que ses partenaires.
Il exporte alors ce produit et importe les autres. C’est à David Ricardo qu’on doit d’avoir énoncé ce principe.
Attention, il serait faux de penser que si un pays est plus productif dans tous les domaines, alors il produira tout. On dit que ce pays détient un avantage absolu dans toutes les productions. Mais comme il est toujours « meilleur que meilleur » dans un domaine, il a intérêt à se spécialiser dans ce domaine. C’est son avantage comparatif. En revanche, ses partenaires qui sont moins bons dans toutes les productions ne détiennent aucun avantage absolu. Néanmoins, il y a forcément un domaine dans lequel ils sont « plutôt moins mauvais ». Dans ce domaine, ils détiennent un avantage comparatif. Et c’est cet avantage là qui va déterminer leur production.
La rencontre de l’offre et de la demande doit en principe conduire à une situation où les prix des différents biens rendent l’échange et la spécialisation plus intéressants pour tous que la situation d’autarcie (pas d’échanges entre les pays).

Print Friendly