La question et sa réponse

La courbe de Laffer (« trop d’impot tue l’impôt ») existe-t-elle ?

Rédacteur : Stéphane Ménia

Qu’est-ce que la courbe de Laffer ? Vous en trouverez une définition dans le lexique, à la lettre C.
Pourquoi est-elle discutable ? Une réponse très imagée est donnée ici :
On nous dit que lorsque la pression fiscale augmente, l’incitation au travail est réduite par la baisse du revenu net d’impôts. Cela suppose implicitement qu’il existe un effet de substitution suffisamment fort pour compenser l’effet revenu né de la baisse du revenu. En somme, lorsque vous gagnez 10 000 F par mois et que l’on vous sucre 2000 F, vous allez moins travailler. Ok, et si vous avez emprunté pour votre maison ? Et si vous ne voulez absolument pas vous priver de vos cinq restos hebdomadaires ? Si vous voulez garder la BMW et l’assurer ? Vous faites quoi ? Vous allez bosser encore plus… On ne peut pas dire que c’est comme cela que ça se passe. On dit simplement que supposer (souvent sans même en parler d’ailleurs) que l’effet de substitution est supérieur à l’effet de revenu est malhonnête. Dans ces conditions, ce qui est à tester n’est pas le modèle dans son ensemble (bien que ce soit utile), mais les hypothèses. Les bons bouquins présentent la courbe de laffer de cette façon, en expliquant quels sont ses fondements.
Dans les faits, les études empiriques réfutent souvent l’hypothèse de Laffer. Mais la question principale n’est finalement pas là. C’est la méthode de construction et d’exposition de la théorie qui est en jeu.

Pour en savoir un peu plus sur la courbe de Laffer.

Print Friendly