La question et sa réponse

Qu’est-ce que la typologie des interventions de l’État de Richard Musgrave ?

Rédacteur : Stéphane Ménia

Richard Musgrave est l’auteur d’une typologie des interventions de l’État qui sert de référence chez les économistes. Selon lui, on doit distinguer trois fonctions : allocation, stabilisation, redistribution.

La fonction d’allocation

L’allocation des ressources désigne l’utilisation des ressources (sachant qu’elles peuvent avoir différents usages possibles). Cette fonction concerne les interventions publiques qui consistent à agir sur la quantité ou la qualité des facteurs de production et la production de certains biens (les biens publics).
La fonction d’allocation suppose aux pouvoirs publics un droit de regard sur ce qui est produit dans l’économie. Elle justifie des politiques dites « structurelles », car elles agissent sur la structure de l’économie. Elle est de nature microéconomique, car elle agit directement sur les marchés.

La fonction de stabilisation

La fonction de stabilisation a pour objectif de maintenir l’économie proche d’un équilibre souhaité en utilisant les politiques budgétaire, fiscale et monétaire.
Elle relève d’une régulation « conjoncturelle » macroéconomique qui vise à corriger l’impact des cycles d’expansion et de ralentissement de l’activité. C’est la manipulation des grandeurs d’ensemble (dépenses publiques, impôts, taux d’intérêt, etc.) qui sert d’instrument de stabilisation.
On définit classiquement quatre objectifs de stabilisation (qui forment un « carré magique ») : le plein emploi, la stabilité des prix, la croissance et l’équilibre commercial.

La fonction de redistribution

Elle vise à corriger les inégalités, entre individus ou zones géographiques. Elle repose sur des critères de justice sociale, donc des critères normatifs. L’équilibre atteint par le marché peut ne pas satisfaire la société (ou au moins une partie…). Il convient alors de corriger la distribution des revenus.

Des fonctions parfois poreuses

Cette classification est commode et assez juste. Mais les différentes fonctions interagissent régulièrement.
La redistribution est par exemple liée à la stabilisation lorsque les transferts sociaux croissent en période de récession. Les fonctions d’allocation et de stabilisation peuvent conjointement justifier une politique d’investissement public. Des dépenses publiques d’éducation peuvent être redistributives et allocatives.

Print Friendly