La question et sa réponse

Pourquoi les prix à la pompe ne baissent-ils pas lorsque le prix du baril baisse ?

Rédacteur : Alexandre Delaigue

Cette réponse, initialement destinée à être publiée dans un quotidien, est très courte. Nous la publions pour donner quelques pistes.

En réalité, le prix des carburants suit finalement l’évolution du prix du baril. Mais de façon curieuse : les hausses de prix sont répercutées plus vite que les baisses. Manipulation des compagnies pétrolières ? C’est possible, mais peu probable : pourquoi ne se contentent-elles pas simplement de les maintenir en permanence à un niveau élevé ? Le comportement des acheteurs est plus en cause. L’économie comportementale montre que nous ne réagissons pas symétriquement face aux gains et aux pertes : une perte est ressentie plus douloureusement qu’un gain. Une hausse du baril annonce une perte pour le consommateur, qui payera son carburant plus cher : il est donc incité à remplir sa cuve de mazout en avance, à faire le plein rapidement, à chercher la station-service qui répercute le moins vite la hausse, afin de réduire le sentiment de perte. Par contre, lorsque le prix du baril diminue, rares sont ceux qui vont passer du temps à faire le tour des stations-service pour identifier celle qui a répercuté la baisse la première. Ils ajusteront leur comportement, mais moins vite qu’à l’annonce de hausses. Résultat : la baisse sera finalement répercutée moins vite que la hausse.

Print Friendly