Mise à jour au 20/10/2017

obodiversité3
Une nouvelle chronique de livre (notre livre du mois) : Dynamiques territoriales. Éloge de la diversité, par Olivier Bouba-Olga, qu’on ne présente plus.

La suite, ce sera, pour commencer, une chronique d’une revue de la littérature dense sur l’économie des clusters, par Jérôme Vicente. Et, en retard aussi, j’envisage sérieusement de vous parler de Pour en finir avec les mafias et de La gauche, la droite et le marché.

Sur le blog, à venir rapidement, des histoires de chômeurs sous contrôle et des choses sur le suintement… pardon, le « ruissellement ».

Vite fait. La fin des « APL accession » : bien ou pas bien ?

aplaccess
Je lis sur La Tribune que que gouvernement a annoncé la fin des « APL accession », dispositif qui « permet aux primo-accédants aux revenus modestes de se faire rembourser une partie de leurs mensualités de crédit immobilier ». L’article indique « malheureusement » pour qualifier cette suppression. (Lire la suite…)

Les ordonnances réformant le code du travail et le cadre d’analyse économique

Capture

Les ordonnances du 31 août 22 septembre 2017 contiennent beaucoup de dispositions. Très techniques, évidemment. N’étant pas juriste, je ne vais pas vous faire une analyse juridique. Ni même, à vrai dire, une analyse économique très poussée. En fait, j’ai déjà écrit à peu près tout ce que je peux raconter sur le sujet dans différents textes (sur la protection de l’emploi, la liste est ici ; sur le niveau de négociation salariale, ). il reste, pour l’aspect économique, un exercice de clarification sur les concepts de flexibilisation auxquels elles se rapportent. En espérant qu’il soit un peu utile. (Lire la suite…)

Nouveau livre: Où sont-ils? les extraterrestres et le paradoxe de Fermi

 

fermi

Voici la couverture de mon nouveau livre, parution le 7 septembre chez CNRS éditions. Il est disponible en précommande sur amazon. Pour ceux qui le souhaitent, une version électronique sera aussi disponible quelques temps après la parution.

Voici la quatrième de couverture :

fermi 2

De quoi s’agit-il? d’un travail collectif entre différentes disciplines, de l’astrophysique à l’économie (c’est ma partie, qui m’a permis de réaliser le rêve impossible des économistes: écrire avec des physiciens) autour de la question de la présence de la vie et de la civilisation dans l’univers. Cela exige évidemment des angles de vue variés. Vous y trouverez des questions sur la formation des planètes et l’apparition des molécules nécessaires à la vie, comme le problème de la communication avec l’univers lointain, etc. Pour ma part, sur la base des connaissances actuelles en histoire économique, je me suis posé la question de l’apparition de civilisations technologiques. Le parcours suivi par l’espèce humaine était-il écrit d’avance, et le développement technologique est-il inéluctable pour une espèce intelligente? L’autre question que j’ai traité est celle de la durée d’une telle civilisation technologique. Ne risque-t-on pas de s’effondrer à brève échéance, ayant détruit toutes nos ressources?

Il ne s’agit pas d’un livre de science-fiction ou de projections fantaisistes. C’est l’occasion, autour d’un problème, d’exposer les connaissances scientifiques dans des domaines variés : le livre est écrit pour tous les publics. Il permet aussi de se poser des questions importantes sur ce que nous sommes dans l’univers et notre avenir. Bref, ce n’est pas seulement parce que j’ai écrit dedans, mais je trouve le résultat final très intéressant.

Vous pourrez me retrouver (avec Roland Lehoucq) pour parler du livre dans la tête au carré, sur france inter, lundi prochain 4 septembre à 14h.

Mes coauteurs seront aussi dans « le tour de la question » sur RFI le 5 septembre à 16h; et le 8 septembre à 16h sur France culture (la méthode scientifique).

Voici la chronique du livre dans livres hebdo :

fermi3

bonne lecture!

Amazon.fr

Fnac.com

 CNRS éditions

 

Épisodes 13 à 16 de Décod’éco

décodéco16

La première saison de Décod’éco touche à sa fin approche de la fin de sa première partie, avant un break estival. En attendant le dernier épisode avant septembre, récapitulatif des derniers épisodes mis en ligne :
Épisode 13 : Les riches, plus riches et plus nombreux ?
Épisode 14 : L’Euro a-t-il nui à l’économie ?
Épisode 15 : La finance est-elle nuisible ?
Épisode 16 : Quels seront les emplois de demain ?
Demain, le 17ème et dernier épisode de la saison sera mis en ligne. On y apprendra s’il faut ou non supprimer le salaire minimum…

Décod’éco (S01E14) : L’euro a-t-il nui à l’économie ?

décodéco0114

Le décod’éco de la semaine est en ligne. Vaste sujet abordé en un peu plus de 3 minutes. Et, plus que jamais, à approfondir si vous voulez devenir un expert du thème…
« There ain’t no such thing as a free lunch ».

Cliquez-ici : L’euro a-t-il nui à l’économie ?

Décod’éco : les derniers épisodes en ligne

décodéco678

Les trois derniers épisodes mis en ligne, après une pause pendant les vacances scolaires, sont visibles ici :
Épisode 6 : Évasion fiscale : comment font les multinationales ?
Épisode 7 : peut-on relocaliser les emplois ?
Épisode 8 : Retraites, un système à bout ?

La France insoumise aux statistiques de base

mélenchon

Dans le programme de Jean-Luc Mélenchon, il y a une grosse connerie (au moins). Une erreur de lecture de statistiques qui fera le bonheur d’un TD de première. Et comme il semble que des gens ne comprennent pas ça (un benêt m’a repris sur Twitter pour dire que j’étais un âne), ben, on se fait un petit exo vite fait…

Un point du programme de la France insoumise est le suivant : « Lutter contre le temps partiel contraint qui touche 80 % des femmes ». 80% des femmes, ce serait énorme.

Sur 100 femmes actives, il y en aurait 80 qui subissent un temps partiel contraint. L’ennui, c’est que seulement 31% des femmes sont à temps partiel. Difficile donc d’avoir 80% des femmes dans 31% des femmes, je « crois »… même en supposant que toutes les femmes à temps partiel subissent ce temps partiel.

Ensuite, pour information, parmi ces 31% de femmes à temps partiel, 32% sont à temps partiel subi (cliquer sur le « Plus de données » sous l’un des graphes). Donc, la proportion de femmes à temps partiel subi est de 0,31 x 0,32, soit 9,92% des femmes.

Comment une telle connerie peut-elle être écrite ? Fake news ? Non, c’est pire que ça. La vraie statistique est « 80% des travailleurs à temps partiel (subi ou non) sont des femmes ». Pour celui qui a écrit cette proposition « 80% des femmes sont à temps partiel subi », c’est la même chose que 80% des temps partiels sont des femmes ». Il fallait le faire, n’est-ce pas ?

Add (16/04/2017) : capture d’écran  de la page concernée. Et pour ceux qui mettent encore en doute la véracité de ce que je dis, ben… je ne peux plus rien pour vous. Le programme de La France insoumise contient une erreur, c’est tout. « La réalité est cette chose qui, quand on cesse d’y penser, ne disparaît pas », Philip K. Dick.

jlm2

 

Décod’éco : Saison 1, Épisode 4 : Y a-t-il trop de fonctionnaires en France ?

decodecofonct

Oui, on sait… cette attente d’une semaine est absolument insupportable.
Il est temps de prendre votre dose hebdomadaire de Décod’éco, avec l’épisode 4 de la première saison : Y a-t-il trop de fonctionnaires en France ?

Décod’éco : on vous décode l’économie

décodéco

Nous sommes heureux de vous présenter notre nouveau projet en tandem, l’émission Décod’éco. Décod’éco est un programme court d’animation (des vidéos de 3 min 30), dont nous écrivons les textes. Il est diffusé sur le site de France TV Éducation et nos écrits sont joliment mis en scène par l’équipe de Corner Prod. L’idée est de traiter les points essentiels d’un sujet de débat en économie, de façon ludique, pour un public de lycéens et au delà.

Les deux premiers épisodes de la saison 1 ont été publiés les 1er et 8 mars :
Épisode 1 – Peut-on se payer un revenu universel ?
Épisode 2 – Les immigrés nous prennent-ils nos emplois ?

Les épisodes suivants seront mis en ligne chaque mercredi jusqu’à la fin de la saison (qui compte 12 épisodes). Et ensuite ? Eh bien, je présume que cela dépendra du nombre de clics ;-) .

Hamon, Sapin et les 3%

hamonsapin

Benoît Hamon estime que la règle des 3% de déficit imposée par le pacte de stabilité et de croissance est un « non-sens » qui ne répond pas aux besoins d’une économie. Michel Sapin lui a répondu que « La règle des 3% est rationnelle, elle a des conséquences« . C’est l’essence d’un débat politique, pas économique. (Lire la suite…)