Note de lecture


Les fonds de pension
W. Crist & J.C. Le Duigou (2002)

Cette note de lecture est l’occasion de saluer une nouvelle collection intitulée « pour ou contre », lancée par le quotidien économique Les Echos et les éditions Grasset, consacrée à divers sujets de société. A ce jour deux livres sont parus, l’un d’eux consacré aux fonds de pension, l’autre aux stock-options (par Jerôme Jaffré et Laurent Mauduit). La lecture du numéro de cette série consacré aux fonds de pension laisse une excellente impression, à la fois sur la forme et sur le fond.
La forme mérite d’être signalée car elle est l’originalité de cette nouvelle collection. Il s’agit non pas de présenter un point de vue unique sur un sujet, mais de laisser s’exprimer deux auteurs tenants de deux points de vue différents sur le sujet. Dans le cas de l’ouvrage consacré aux fonds de pension, Bill Crist est le président du fonds de pension des salariés de la fonction publique californienne (Calpers, plus grand fond de pension mondial) et défend la mise en place de ces fonds. J.C. Le Duigou, spécialiste des questions sociales à la CGT, défend lui le système français assis exclusivement sur la répartition. Le livre est divisé en deux parties. Dans la première partie, chacun des deux co-auteurs exprime son opinion au cours d’un texte d’une vingtaine de pages. Puis dans un second temps, les deux auteurs débattent et confrontent leurs points de vue. On pourrait craindre que cela n’aboutisse qu’à un dialogue de sourds dans lequel chaque auteur défend sa petite cuisine: en réalité, on a un véritable débat, prenant en compte toutes les dimensions du sujet, et dans lequel les deux auteurs font de réels efforts de compréhension de l’opinion de leur interlocuteur et de présentation d’arguments étayés.
Sur le fond cet ouvrage est donc très intéressant. Pas de vaine querelle, mais une présentation au bout du compte très objective des termes du débat. Le lecteur peut vraiment choisir son point de vue, rien ne lui est imposé. Et il se forge son opinion en pleine connaissance de cause, ayant la possibilité de connaître les arguments des deux parties. L’ouvrage fait par ailleurs le tour de la question des fonds de pension. Ceux-ci assurent-ils une meilleure sécurité pour les retraites ou ne constituent-ils qu’un miroir aux alouettes ? Quelles sont les formes prises par les systèmes de capitalisation ? Comment fonctionnent les systèmes de retraites français et américains ? Quel sera l’impact du choc démographique des années à venir, et comment éviter que celui-ci ne nuise aux retraites ou aux actifs ? Quelle est la nature de l’influence exercée par les fonds de pension sur la gestion des entreprises dont ils sont actionnaires, et quelles sont leurs procédures de choix d’investissement ? Faut il privilégier la répartition, la capitalisation, ou un système mixte (et dans ce cas, quelle forme doit-il prendre) ?
Toutes ces questions sont traitées de façon très claire, et finalement les deux opinions opposées produisent un ouvrage parvenant à l’objectivité sur le sujet, ce qui est une gageure dans le cas d’un sujet aussi passionnel que les retraites. Le livre est court mais parvient à faire entièrement le tour du sujet ce qui constitue un bel exploit. Il s’agit peut-être du meilleur ouvrage grand public jamais écrit en France sur la question.
Pour un coup d’essai, ce livre est donc une belle réussite. Alors que le débat électoral qui s’engage en France s’annonce particulièrement stérile, on ne peut que louer la volonté des éditeurs de mettre de façon accessible à tous, dans le débat public, de tels ouvrages permettant de comprendre rapidement et clairement les enjeux des grandes questions de société.
Deux bémols toutefois à ces compliments. Premièrement, on regrettera le prix un peu élevé des ouvrages de la collection. 12 € pour un livre de 160 pages, c’est un peu excessif, même si ici la qualité de contenu vaut la dépense.
Deuxièmement, le succès de cette collection dépendra de la qualité des intervenants, de leur connaissance du sujet qu’ils abordent (et de l’intérêt de celui-ci), et de leur bonne volonté pour mener un débat intéressant et constructif. Si ces conditions sont ici amplement remplies, les quelques pages que l’on a pu lire dans les journaux de l’autre livre de cette collection consacré aux stock-options semblent traduire un contenu nettement moins digne d’intérêt (voir cette page). espérons que les deux prochains ouvrages à paraître dans cette collection (l’Europe fédérale par B. Guetta et P. Labarde, la mondialisation libérale par M. Wolf et Susan George) sauront transformer l’essai réussi avec ce livre sur les fonds de pension.
Alexandre Delaigue
24/01/2002

W. Crist & J.C. Le Duigou, Les fonds de pension. , Grasset – Les Echos, 2002 (12 €)

Print Friendly