Note de lecture


Économie internationale
C. Aubin & P. Norel (2000)

Avec ce livre, vous vous ôterez de la tête l’idée selon laquelle un manuel d’économie est un pavé monstrueux qui ne rentre pas dans votre bibliothèque Ikea ou qui met dangereusement à mal sa stabilité. Dans la lignée des récentes publications d’économie de la collection Points du Seuil, cet ouvrage se veut un… point sur l’état des connaissances en économie internationale. En réalité, il est même plus que cela, puisqu’il est divisé en trois parties qui couvrent les questions de commerce international, de finance internationale, ainsi que la macroéconomie en économie ouverte.
L’ouvrage est généralement clair. Les questions abordées sont variées. On peut dire que thématiquement, tous les sujets sont couverts. En revanche, on pourra regretter, même si cela relève d’un choix probablement conscient des auteurs, et tout à fait justifiable, que certaines notions ne soient que survolées et laissent parfois sceptiques. Par exemple, le traitement des problèmes de politiques économiques se fait dans le cadre exclusif du modèle de Mundell-Flemming à prix fixes. Loin de moi l’idée de remettre une fois de plus sur le tapis la polémique autour du modèle IS-LM, mais force est de constater que la présentation d’un modèle offre globale-demande globale (évoqué, et ignoré pour simplifier) aurait été judicieuse. La présentation des théories du commerce international est également peu approfondie. Et quelques autres détails nous rappellent qu’il est difficile de faire entrer autant de littérature en 350 pages au format poche. Des lectures complémentaires s’imposent donc.
Ces réserves de principe étant émises, ce livre vaut la peine d’être lu. Le regret qu’on peut finalement avoir, c’est que les capacités de synthèse et la clarté des auteurs n’aient pas été mises au service de deux ou trois livres distincts, traitant des trois parties du livres. Bon, d’accord, vous allez me dire que justement, c’est l’objectif du livre que de tout regrouper en un seul volume… Mais quand quelque chose est bien fait, on veut que ça dure, non ?
Stéphane Ménia
25/11/2000

C. Aubin & P. Norel, Économie internationale. , Le Seuil, 2000 (8,08 €)

Print Friendly