Note de lecture


Fiscalité et redistribution
François Bourguignon (1998)

Ce livre est un rapport du Conseil d’Analyse Economique. Comme bon nombre de ces rapports, il a un côté synthétique et un autre côté confidentiel. A l’instar des autres rapport, il n’est guère plaisant à lire non plus (le style est austère). Mais bon, n’oublions pas qu’il s’agit d’une publication sous l’égide du Premier Ministre…
Il reste néanmoins intéressant. François Bourguignon y analyse le système de redistribution sous l’angle de l’équité et de l’efficacité (sans que les principes soutenant la notion d’équité retenus ne soient définis d’ailleurs, mais ce n’est pas gênant dans le contexte). Plus précisément, il restreint son analyse à la redistribution opérée par les transferts sans contrepartie et le prélèvement des impôts directs (avec quelques simplifications). Et il s’inscrit dans une perspective de comparaison internationale (eropéenne pour l’essentiel). Son approche est principalement microéconomique (la simulation qui forme le corps de l’analyse s’appuie sur un échantillon de ménages représentatifs avec données INSEE pour lesquels on calcule les effets de la redistribution).
La démarche est plutôt bien menée, sa progression facile à suivre. On retiendra que les comparaisons internationales sont complexes, que de manière générale (et cela ne surprendra pas ce qui ont lu le petit livre de Piketty sur les inégalités) le taux de prélèvement obligatoire est un mauvais indicateur du niveau de redistribution et qu’il faut analyser plus précisément les différents canaux par lesquels s’opère la redistribution (Bourguignon les présente tous avant de se limiter à ceux évoqués), que le système français est moins redistributif que ce que les taux de prélèvements globaux ne le laisseraient supposer et qu’il engendre un certain degré d’inefficacité. Et qu’enfin, il n’y a finalement pas de quoi s’inquiéter outre mesure lorsqu’on compare ses performances à celles des autres systèmes. On retrouvera avec intérêt beaucoup de thèmes débattus récemment, comme les mécnismes d’incitation à l’activité des travailleurs non qualifiés.
Les commentaires qui suivent le rapport sont évidemment instructifs, mais parfois techniques. On notera les quelques pages de Bernard Salanié consacrées à la théorie de la taxation (courtes, mais utiles pour envisager d’autres lectures).
En somme, un rapport du CAE… Concis, relevant d’une thématique d’actualité, toujours incomplet pour s’informer sur un sujet, mais répondant à son objectif : rapporter.

Disponible gratuitement sur le site du CAE

Stéphane Ménia
11/11/2000

François Bourguignon, Fiscalité et redistribution. , La documentation française, 1998 (Gratuit en ligne ou 5,07 €)

Print Friendly