Note de lecture


Le tour de l’économie en 10 étapes
Benoît Chervalier (2010)

Le tour de l’économie en 10 étapes est un beau livre. Oui, beau, agréable à regarder ! Plein de couleurs, imprimé sur un papier glacé, illustré de photos en couleur, de schémas en couleur, de cartes (en couleur), etc. Depuis quand s’extasie-t-on devant un livre d’économie parce qu’il est beau (et en couleur) ? Eh bien, si nous n’en sommes pas là, il est clair que la première chose qui frappe agréablement dans le livre écrit par Benoît Chervalier, c’est son côté volontairement convivial, presque animé. Outre le graphisme, la taille des caractères rend sa lecture sympathique. Bref, on est loin des ouvrages austères et on dépasse même les manuels à l’américaine.
Bon, et le contenu ? Il est assez bluffant aussi. La mission de l’ouvrage est de donner une introduction à l’économie en 10 chapitres et en 250 pages. Rappelons que 250 pages écrites en gros et avec pas mal d’illustrations, cela laisse peu de place pour le texte. Et pourtant, Chervalier arrive à parler d’un nombre assez incroyable de choses, à introduire de nombreux concepts et théories, des courants de pensée, des faits empiriques et des pistes de réflexion dans un volume finalement assez réduit. Tous les sujets importants de l’économie sont abordés, du marché à la croissance et le développement, en passant par la monnaie et la crise financière, les échanges internationaux ou l’intervention de l’Etat. On trouve même un petit glossaire et une bibliographie ramassée en fin d’ouvrage.
Comment aborder autant de thèmes ? En allantr vraiment à l’essentiel, en favorisant les définitions, les points de repère et les idées simples. L’écriture est globalement trsè efficace et c’est vraiment un travail de rédaction remarquable. Mais peut-on être précis et complet à la perfection ? La réponse est non. L’auteur a dû passer par des simplifications. Mais on est bien loin des simplifications dues à une méconnaissance de l’économie. C’est simplement le prix à payer pour réaliser un travail en vérité infaisable. Un seul exemple : pour présenter les courants de pensée, Benoît Chervalier divise le monde entre keynésiens et libéraux. C’est mal, c’est très mal. Et il le sait fort bien… Il prend donc le temps de préciser clairement – contrairement à ceux qui n’ont qu’une connaissance médiocre de l’économie – que c’est une simplification et que dans le détail, les économistes ne peuvent pas se ranger dans deux camps aussi hermétiques, soulignant au passage que les questions méthodologiques définissent plus significativement l’appartenance à une chapelle. Bien sûr, aussi, on reste parfois sur sa faim en termes de développements, ramenés à l’essentiel.
En définitive, Le tour de l’économie en 10 étapes est un très bon bouquin, à condition de préciser clairement qui il ravira. A mon sens, les jeunes lecteurs intéressés par l’économie seront les plus comblés. Le livre peut être lu avec intérêt à partir de 15 ans, voire même avant pour des préados un peu vifs. A la sortie de cet ouvrage, ils auront un panorama de l’économie qui leur donnera envie (ou pas, hein… si, finalement, l’économie les fatiguent) d’approfondir, en se recentrant sur des ouvrages plus conventionnels. Bref, c’est une jolie porte d’entrée sur l’économie qui est proposée ici pour disons les lycéens. Pour un public adulte, il pourra apporter, pour un premier contact avec l’économie, un aspect ludique qui pourra être apprécié. Mais je pense – hypothèse personnelle – que la proportion d’adultes qui y trouveront leur compte sera plus réduite. Une des valeurs ajoutées que ce public pourra y trouver réside dans la multitude des thèmes à creuser ailleurs.
Un cadeau intelligent et un type d’ouvrage assez peu répandu. Il méritait donc d’être signalé.

Stéphane Ménia
12/04/2011

Benoît Chervalier, Le tour de l’économie en 10 étapes. , Dunod, 2010 (20,90 €)

Print Friendly