Stéphane Ménia

Libéria, ou l’horreur du lecteur moyen de Télérama…

Horrible pays, que ce Libéria qui présentait un footballeur et une « ancienne économiste de la Banque mondiale » (dixit in extenso les media) au second tour des présidentielles, n’est-il pas ?

Vous imaginez ces pauvres libériens ? D’un côté, un inculte dont les principaux faits de guerre sont d’avoir couru des années après un ballon. De l’autre : une noire qui a trahi en s’associant au complot capitaliste contre l’Afrique (qui a en plus fait ses études aux Etats Unis !). A quel saint se vouer ?! De quoi vous faire défriser bon nombre de promoteurs autoproclamés du développement africain, n’est-ce pas ? Bah, oui, la démocratie, c’est pas cool, hein ?
Bon, à part ça, comme vous le savez sûrement déjà, c’est Ellen Johnson-Sirleaf qui a finalement battu George Weah, avec près de 60% des voix. Bon vent au Libéria.
Ah, au fait… Si par hasard vous êtes toujours persuadé que ce scrutin n’avait pas vraiment l’air sérieux, souvenez vous des représentants du second tour des élections présidentielles en France, en 2002. Ouai, ça calme, hein…

Share Button

17 réflexions au sujet de « Libéria, ou l’horreur du lecteur moyen de Télérama… »

  1. ça calme encore plus si on se souvient des représentants du premier tour
    (ah, le parti des travailleurs, MC Boutin, Taubira, Megret…) !

  2. Certes… Je me disais que le second tour, avec facho-escroc, ça faisait un pendant intéressant à la dialectique footballeur-économiste…

  3. Bien vu :-)

    Cela dit, je suis l’exemple qu’on peut être lecteur de Télérama sans détester ni les footballeurs, ni les économistes.

  4. Emmanuel : "je suis l’exemple qu’on peut être lecteur de Télérama sans détester ni les footballeurs, ni les économistes."

    Bah… chaque tribu a ses dissidents… Non, et puis bon, c’est vrai que dans télérama, y a le programme télé. Et à la télé, y a du foot, et même des économistes. Ils sont tous regroupés sur France 5, chez Yves Calvi :o ).

  5. Vous allez vexer l’AJEF ( ajef.asso.free.fr/ ) : le journalisme fût pourtant l’une des meilleurs filières de sortie pour les jeunes diplômés, puisqu’elle leur permettait d’être traité presque d’égal à égal avec les cadres expérimentés de l’entreprise, avec des conditions plutôt avantageuses (53 jours de congés annuels au Monde, par exemple, plus 22 jours de RTT, pour un salaire brut supérieur à 30.000 balles fin 1999) :

    " En France, les journalistes qui ont créé le journalisme économique venaient soit de la science politique, soit du domaine social. Ils sont devenus des journalistes économiques sur le tas. Depuis une vingtaine d’années, on assiste à une professionnalisation et à une spécialisation des journalistes économiques. Les plus jeunes ont pour la plupart reçu une formation en sciences économiques : ils sont diplômés soit de l’université ou de sciences po (section éco-fi) soit d’une école de commerce. Mais des journalistes économiques sont parfois directement issus du monde de l’entreprise (où ils ont occupé des fonctions de direction commerciale ou financière). "

    Erik Izraelewicz, dans un entretien circa 1998. o tempora, o mores !

  6. Gus : euh… je ne comprends pas pourquoi ce que j’ai écrit devrait vêxer les journalistes.

  7. A mon avis, ces élections sont truquées. C’est Weah qui gagnait haut la main, comme le premier tour le laissait indiquer (les autres gros candidats avaient appellé à voter Weah ou étaient restés neutres) malgré que des fraudes avaient déjà eu lieu (sans ça Sirleaf n’arrivait même pas deuxième). Mais comme Sirleaf est le pion des USA (et que l’ONU leur est redevable de l’intervention de pacification + la peur de voir le pays retomber dans le chaos si Weah est élu), je me demande bien quels sont les observateurs neutres chargés de vérifier le bon déroulement du scrutin… L’union africaine elle-même aurait trop peur de se mettre les USA et la Banque Mondiale à dos…
    fr.allafrica.com/stories/…
    http://www.lemonde.fr/web/articl...

  8. vulgos : "A mon avis, ces élections sont truquées.". Forcément, puisque ce sont des noirs qui les ont organisées ?
    Sérieusement, je n’en sais rien. Mais j’ai noté deux fois le même jugement de la part de journalistes de granbds medias : Jonhson-Sirleaf a des réseaux politiques locaux et un appareil politico-logistique plus solide que Weah (sur France Info juste après le 1er tour et à la fin de l’article du Monde que vous citez). La même chose que chez nous quand une personnalité de la société civile se fait descendre en flèche par un politicien de profession. Vous pensez que la CIA pilote notre vie politique aussi ?
    Tiens, j’ai vu deux ou trois bouquins récents sur la théorie du complot ces derniers temps. Je vous conseille d’en lire un. Ca recadre les idées de n’importe quel honnêtes homme temporairement un peu trop enclin à la facilité.

  9. Je voulais juste dire qu’à mon humble avis, de nombreux journalistes se revendiquent comme économistes dans de nombreux médias, et pas seulement chez Calvi sur Fr5.

  10. SM: "Forcément, puisque ce sont des noirs qui les ont organisées ?"

    Non, parce que Weah était largement favori, qu’il est arrivé largement en tête au premier tour, que la plupart des autres candidats se sont reportés sur sa candidature pour le deuxième tour, qu’il dénonce une fraude et dit avoir des preuves d’irrégularités. Ensuite parce que Sirleaf est la candidate des USA, ancienne de la Banque Mondiale et qu’il s’agit du Liberia où une intervention militaire américaine a eu lieu récemment (je ne discute pas le bien-fondé ou pas de cette intervention). Donc j’exprime mes doutes et mon opinion (qui est vraie ou pas, on le saura un jour), opinion qui aurait été identique si un concours de circonstances semblable avait eu lieu ici lors d’élections présidentielles.

    "Tiens, j’ai vu deux ou trois bouquins récents sur la théorie du complot ces derniers temps. Je vous conseille d’en lire un. Ca recadre les idées de n’importe quel honnêtes homme temporairement un peu trop enclin à la facilité."

    Tu sembles bien informé sur la situation au Libéria pour te moquer ainsi de mon opinion…

  11. "Non, parce que Weah était largement favori,"

    Désolé, mais ce n’est pas ce que j’ai lu et entendu, justement parce que Johnson-Sirleaf était classée moins amateur et plus capable de mobiliser des réseaux sociaux, économiques et politiques au delà de l’émotion. Weah n’était pas favori, il était juste plus aimé, parce que c’est une figure généreuse pour les gens de son pays. Les libériens ne sont pas sots au point de croire que ce que Weah a pu faire pour l’équipe nationale de foot (en gros, la financer en grande partie sur sa fortune personnelle), il ne le ferait pas pour le pays entier.

    "Tu sembles bien informé sur la situation au Libéria pour te moquer ainsi de mon opinion…"

    Non, disons qu’outre ce que j’ai rappelé, c’est surtout la répétition chez toi des discours à tendance "le complot est un peu partout" (entre Chicago et ça, ça fait pas mal pour une seule personne en quelques jours).

  12. "Désolé, mais ce n’est pas ce que j’ai lu et entendu"

    Moi si:
    http://www.lesechos.fr/info/rew_...
    http://www.liberation.fr/page.ph...

    "Les libériens ne sont pas sots au point de croire que ce que Weah a pu faire pour l’équipe nationale de foot (en gros, la financer en grande partie sur sa fortune personnelle), il ne le ferait pas pour le pays entier."

    Tu veux dire qu’il aurait été sot de voter pour Schwarzie avec à peu près le même raisonnement? :-)

    "la répétition chez toi des discours à tendance "le complot est un peu partout""

    Il est vrai que je suis d’un naturel méfiant mais dans ce cas-ci, deux en quelques jours, ça fait une marge avec "partout". D’ailleurs il s’agit toujours de plus ou moins le même complot et du même coupable. :-)
    C’est marrant comme certains partent du principe que tout est transparent et d’autres (comme moi) opaque. L’un de ces a priori est-il plus fatigant que l’autre? Plus vrai?

  13. -SM: Puisque vous insistez sur l’importance des "réseaux des réseaux politiques locaux", voulez-vous dire que le FMI, les industriels français et nord-américains ne jouent au fond qu’un rôle politique mineur par rapport à ces réseaux politiques locaux au Libéria ?

    Par ailleurs, pensez-vous qu’il pourrait être intéressant d’ouvrir une enquête concernant les crimes de Charles Taylor et de ses collaborateurs ?

  14. Gus : entre dire que les américains ou n’importe quel pays étranger ont de l’influence (y compris par la neutralisation physique) et dire que les élections sont "truquées", il y a une énorme différence.

    vulgos : "certains partent du principe que tout est transparent". Ce n’est pas mon cas. Disons que j’ai un âge où on considère comme évident que rien n’est totalement transparent. A partir de là, on travaille sur les nuances. C’est d’ailleurs exactement pareil pour les économistes de Chicago. J’ai réglé leur cas il y a bien longtemps en matière d’idéologie. J’ai fait la part des choses et, par conséquent, même si ça ne voit pas assez selon toi, je n’ai rien à me reprocher sur ce point.

    Bon, maintenant, je vous informe que je ne continuerai pas cette conversation qui, bien qu’intéressante, dépasse largement le cadre de mon billet initial. Que le Libéria ne soit pas le modèle de démocratie dont je rêve, je veux bien l’admettre. Que ce soit le pire, j’ai du mal à le penser.

  15. "C’est d’ailleurs exactement pareil pour les économistes de Chicago. J’ai réglé leur cas il y a bien longtemps en matière d’idéologie" … je suis curieux, puis je avoir un résumé ?

  16. Sm: Je vais pas me taper toute l’émission. :-)
    Ils disent quoi exactement? (même si j’imagine dans quel sens ça va)

Les commentaires sont fermés.