La France insoumise aux statistiques de base

mélenchon

Dans le programme de Jean-Luc Mélenchon, il y a une grosse connerie (au moins). Une erreur de lecture de statistiques qui fera le bonheur d’un TD de première. Et comme il semble que des gens ne comprennent pas ça (un benêt m’a repris sur Twitter pour dire que j’étais un âne), ben, on se fait un petit exo vite fait…

Un point du programme de la France insoumise est le suivant : « Lutter contre le temps partiel contraint qui touche 80 % des femmes ». 80% des femmes, ce serait énorme.

Sur 100 femmes actives, il y en aurait 80 qui subissent un temps partiel contraint. L’ennui, c’est que seulement 31% des femmes sont à temps partiel. Difficile donc d’avoir 80% des femmes dans 31% des femmes, je « crois »… même en supposant que toutes les femmes à temps partiel subissent ce temps partiel.

Ensuite, pour information, parmi ces 31% de femmes à temps partiel, 32% sont à temps partiel subi (cliquer sur le « Plus de données » sous l’un des graphes). Donc, la proportion de femmes à temps partiel subi est de 0,31 x 0,32, soit 9,92% des femmes.

Comment une telle connerie peut-elle être écrite ? Fake news ? Non, c’est pire que ça. La vraie statistique est « 80% des travailleurs à temps partiel (subi ou non) sont des femmes ». Pour celui qui a écrit cette proposition « 80% des femmes sont à temps partiel subi », c’est la même chose que 80% des temps partiels sont des femmes ». Il fallait le faire, n’est-ce pas ?

Add (16/04/2017) : capture d’écran  de la page concernée. Et pour ceux qui mettent encore en doute la véracité de ce que je dis, ben… je ne peux plus rien pour vous. Le programme de La France insoumise contient une erreur, c’est tout. « La réalité est cette chose qui, quand on cesse d’y penser, ne disparaît pas », Philip K. Dick.

jlm2