Bravo à Emmanuel Saez

Emmanuel Saez bénéficie de la décision de l’American Economic Association de décerner la John Bates Clark Medal une fois par an à partir de cette année, au lieu d’une fois tous les deux ans auparavant. Rappelons que la John Bates Clark est décernée aux économistes de moins de 40 ans ayant déjà produit des contributions significatives.

Saez, le premier français à recevoir la John Bates Clark, a travaillé sur la théorie de l’impôt optimal. Si des formes d’imposition trop élevées découragent le travail, comment construire un système fiscal en limitant ces effets négatifs? Ses travaux ont permis de montrer que la théorie de l’imposition pouvait conduire à des recommandations très appliquées, par exemple sur la fiscalité des hauts revenus ou des couples mariés.

Saez est surtout célèbre pour ses travaux sur l’évolution des inégalités de revenu, avec Thomas Piketty, dont nous avions parlé ici. En étudiant les séries longues des données fiscales dans de nombreux pays, ils ont montré non seulement que récemment, la part du revenu des plus riches avait considérablement augmenté, mais surtout, que contrairement aux idées reçues, l’essentiel de cette hausse provient des revenus du travail, pas de l’opposition capital-travail; et que cette évolution avait été très diverse selon les pays.

La page personnelle de Saez est ici, avec des liens vers ses différents papiers. Sa biographie sur le site de l’AEA est ici.

Oh pétard…

Et si cette fois un Gn avait servi à quelque chose (en bien ou en mal selon les avis, mais là n’est pas la question) ? Après, on peut toujours dire que le G20 n’était pas nécessaire pour en arriver là. Mais ce serait un peu de mauvaise foi, non ? Notons que l’aspect important et palpable réside avant tout dans le plan de relance coordonné, plus que dans les annonces concernant la régulation bancaire, les agences de notation ou les paradis fiscaux. Annonces qui pourraient, comme d’autres engagements solennels du passé, être oubliés avec le temps. Affaire à suivre quoi qu’il en soit.

Arrêt temporaire du blog

Chers lecteurs,

Comme vous l’avez constaté, ces derniers temps, l’activité a été réduite sur ce blog. A cela une raison, dont nous n’avons pas parlé tant qu’elle n’était pas sûre, mais que nous pouvons annoncer aujourd’hui. SM et moi avons été récemment contactés par le ministère des finances, pour travailler au ministère de la relance. L’objectif est de déterminer des méthodes d’évaluation des politiques publiques menées pour relancer l’économie française.

Inutile de dire que cela nous prend énormément de temps. La simple évaluation des travaux sur la filière bois et la relance nous a occupé toute la semaine dernière; nous travaillons actuellement sur l’industrie touristique et la relance, et sur ce sujet, les évaluations de terrain vont nous prendre un temps et une énergie considérables. Toutes ces difficultés sont compensées par l’intense satisfaction que nous procure le fait de travailler avec Patrick Devedjian, un ministre à la hauteur des enjeux dont la culture économique étonnerait plus d’un. Sur ce, désolé, mais il nous faut retourner au travail.