La question existentielle du jour

Lorsqu’on prend l’avion (ou le train), les gens qui ont réservé à l’avance paient en général moins que ceux qui prennent un billet à la dernière minute. Dans les théâtres, c’est l’inverse : les gens qui réservent à l’avance paient un tarif élevé, et ceux qui réservent le jour même ont souvent la possibilité de trouver des billets à prix cassé.

Selon vous, pourquoi? Merci d’indiquer vos suggestions dans les commentaires.

Edit : debriefing.

(Lire la suite…)

Celle qui a tout, mais alors tout, bien compris du jour

C’est Ségolène Royal, via Versac.

Quand les Français ont un compte bancaire excédentaire en début de mois et le terminent à découvert, les pénalités tombent. Les banques s’enrichissent sur le dos des plus modestes. Je demande à ce que les 7 milliards d’euros soient remboursées aux familles qui sont plongées dans l’endettement.

J’en viens presque à regretter de m’être moqué de F. Fillon. Il y a vraiment des gens qui semblent avoir pour mission de prendre chaque jour les frontières de la bêtise à bras le corps, pour les repousser de plusieurs mètres.

Oui, Kerviel est un hacker

Kerviel n’a probablement pas écrit de script malin pour déjouer les sécurités. Mais le fait d’être capable de disposer d’un identifiant et du mot de passe qui va avec et, surtout, de pouvoir s’en servir est une technique de piratage informatique élementaire, l’ingéniérie sociale. C’est encore une des meilleures techniques de hacking (ou cracking pour faire du purisme lexical).
Ceci conduit à relativiser ce qui est dit sur l’amélioration des contrôles automatisés. Et je me posais la question suivante : au fond, dans le système de contrôle d’une banque aujourd’hui, est-ce que le meilleur contrôle, ce n’est pas la peur, que tout trader censé devrait avoir, d’être le prochain Kerviel (fut Leeson) ? Mais peut-être que je sous-estime la capacité technique des SI bancaires actuels (on ne rit pas). Ou que je surestime la santé mentale des traders (hey, souvenez vous American Psycho :-) )

Something new

J’ai bien avancé dans le projet d’agrégateur de blogs économiques. Je vous présente donc équilibres multiples, dans une version beta bien avancée.

Add : Je m’arrête sur ce truc. Après test de WordPress, il se pourrait bien que je retienne cette solution, plus élégante. Il faut simplement que j’appréhende plus pleinement la bête, que je découvre à peine. Je ferme les commentaires ici, pour le moment.
Add 2 : Finalement, je mets ça de côté jusqu’à (très) nouvel ordre. Outre l’aspect technique, l’aspect juridique pourrait me bouffer plus de temps que ce que je n’en ai à y consacrer.

(Lire la suite…)

Eco-comparateurs : nouveau billet

Un nouveau billet sur le blog éco-comparateurs, consacré à la Société Générale. Ce billet a beaucoup bénéficié des commentaires apportés au billet précédent consacré à ce sujet. J’en profite pour remercier tous ceux qui ont contribué à ces commentaires, qui par les questions, les discussions et les liens apportés, ont permis de corriger mes approximations, de répondre à certaines questions, et au total ont rendu ce fil de discussion extrêmement intéressant; c’est le fonctionnement des blogs à son meilleur.

EDIT : merci pour les compliments, Nicolas Demorand (25ème minute). désolé pour le jargon, mais vous avez saisi l’essentiel, c’est le principal.

Mystère de la grève et du service minimum

Pourquoi se plaindre qu’une garderie remplace l’école ? Parce que ça casse la grève. La grève, c’est une grève des puéricultrices ? Non, mais les parents, c’est comme ça qu’on les fait chier et que le mouvement a un impact. Donc, un prof fait chier quand il ne garde pas. Au fond, pourquoi il enseigne le reste du temps ? Parce que c’est son boulot. Mais il paralyse le pays quand il arrête de faire autre chose que son boulot ? C’est pas ça. C’est que le ministre, il n’écoute que si c’est le bazar. Et des élèves qui n’étudient plus, c’est pas le bazar ? T’ain, décidémment, t’es trop con.
Oui, c’est vrai. Mais je ne comprends pas toujours tout. Ceci était un monologue inspiré par les informations des dernières 24 heures, pas une discussion entre deux personnes.

Le mec qui a tout compris du jour

A Davos, commentaire de françois Fillon sur l’affaire de la Société Générale :

« Il s’agit d’un cas majeur de fraude » et « cela n’a aucun rapport avec la situation actuelle sur les marchés financiers ».

On ne peut qu’externaliser le commentaire chez Felix Salmon : « Dude – it was an equity futures position. If that has nothing to do with financial markets, what does? »

Les ravages de l’inflation

Nombre de personnes tuées par minute dans les différents épisodes de Rambo (via marginal revolution) :

Rambo 1 (1982) : 0.01
Rambo 2 : (1985) : 0.72
Rambo 3 : (1988) : 1.30
Rambo 4 : (1988 2008) : 2.59

1985 : sortie du film « comment claquer un million de dollars par jour« ;

1995 : Nick Leeson claque 860 millions de livres sterling en une journée;

2008 : Un trader de la Société Générale claque 4.9 milliards d’euros en une journée.

Si ça coince, c’est là

Suite au billet précédent, une précision. Aujourd’hui, bien malin qui peut dire comment va évoluer le marché boursier dans les semaines à venir. En revanche, les premières conséquences palpables de la crise des subprimes, on les voit déjà dans le comportement d’offre de crédit, si je me fie à ce qui se dit. Après avoir relâché leurs critères d’octroi de crédit, les banques reviennent brutalement à une grande prudence. Résultat, les demandeurs de crédit sont rationnés. A un moment où, précisément, certains en ont fortement besoin, parce qu’ils rencontrent un problème de liquidités. C’est essentiellement le cas des entreprises. Du côté des ménages,  Le problème du credit crunch, c’est qu’il frappe (presque) aussi aveuglement que ce que les vannes s’étaient ouvertes librement auparavant. Ce qui veut dire que parmi les ménages rationnés, notamment du côté de l’immobilier, un certain nombre d’entre eux ont des projets viables. Hum, pourquoi, je dis ça ? A cause de ça.

A court terme, nous sommes tous morts

A toi, ami qui t’émeus, un brin narquois, de la "chute" de la bourse, j’adresse ce message, solennel et implorant : ne viens pas nous fatiguer avec ça.
Pourquoi ? J’évoquerai deux raisons :
- tu le dis toi-même, la bourse, c’est le casino. Or, au casino, en deux ou trois coups, tu peux te refaire. Attends donc un peu le temps du recul plutôt que de solliciter ou valider les avis des experts de la prévision et autres analystes financiers qui ont de bonnes raisons de te parler de tout ça à la télé ;
- tu dis aussi que la bourse n’est pas l’économie (ce en quoi tu as largement raison). Alors pourquoi y prêter tant d’attention ?
Ne comprend pas mal mon message, ami narquois et faussement inquiet. Ce n’est pas que la bourse ne m’intéresse pas. C’est qu’en bourse, contrairement au reste, à court terme, nous sommes tous morts.

Avancement des travaux

Pas très prolifique ce week-end. Beaucoup de temps perdu à cause de caprices du serveur de Free (et aussi à cause d’un petit ras-le-bol personnel de ces bricolages quotidiens depuis une semaine). J’ai tout de même mis en place la nouvelle version sur le reste du site, à l’exception du forum. A part ça, il reste des tas de petites choses à bricoler. Mais on peut dire qu’on a passé le point de non-retour. En réalité, ensuite, il me restera des tas de choses à faire, que vous ne verrez même pas pour l’essentiel. Du genre, la mise à jour de liens dans la base de données. Du sport en perspective. il vaut mieux que je n’y pense pas. Le problème n’est pas forcément très technique. Il est calculatoire. Donc trivial, long et sans intérêt, puisqu’il faudra établir moultes correspondances entre anciennes et nouvelles URL. Enfin, c’est comme ça que je vois les choses. Sinon, vous noterez que l’image de ce billet ne trône pas au dessus, comme c’était le cas jusqu’ici. C’est que j’ai installé (enfin) un éditeur de texte digne de ce nom, le fameux FCKeditor. Bref, beaucoup de nouveautés.

Quelques leçons pour défendre sa subvention

Quand vous bénéficiez d’un dispositif par lequel l’Etat assure la rentabilité de votre activité, vous y tenez. Vous consacrez donc une grande énergie à en obtenir le maintien, notamment dans la presse. Inutile de dire qu’il est alors recommandé d’utiliser les arguments les plus bidon possible. Quelques exemples illustrés par cet article du président de la fédération des promoteurs et constructeurs :

(Lire la suite…)

L’étrange besoin d’objectivité des lecteurs de blog

Eolas s’énerve d’un cas plus prévisible qu’hallucinant. Et tout ce que certains commentateurs trouvent à dire c’est « S’il n’était pas avocat, vous n’en parleriez pas ». Ces gens supportent des informations de second rang à longueur de journée, distillées par des médias qu’ils paient souvent et s’émeuvent que le blogueur puisse parler de ce dont il a vent plus près de lui [1]. Je ne comprends pas. Qu’ils se soignent.
A part ça, je continue à bricoler le site. Et je prévois mon retour à une rédaction de billet causant d’économie dans le courant de la semaine prochaine.

Notes

[1] du moins, en apparence

Jusqu’au dernier maquereau

Ainsi donc, quand la France prendra la présidence tournante de l’Union Européenne, on remettra à plat les quotas de pêche. C’est une bonne idée, parce qu’ils ne fonctionnent pas; c’est une mauvaise idée, parce qu’ils ont de fortes chances de fonctionner encore plus mal.

(Lire la suite…)

C’est pas classieux ?

Ca avance un peu… Attention, hein… J’ai bien écouté ce qu’on m’a dit et je commence à beaucoup aimer le résultat. Alors, pas de remise en question radicale, ou je mords.

Add : Encore une nouvelle version… Elle vous rappelle quelque chose ?
Add 2 : Encore une nouvelle idée. Add 3 : Une version encore un poil corrigée, avec plusieurs captures de pages différentes : ici, ici et . Ca avance, ça avance.

Fisking Tony Blair

Cela pourra sembler surprenant pour un membre du complot Blairiste pour la domination du monde, mais je n’aime pas Tony Blair. Comme beaucoup, j’ai été un temps séduit par sa rhétorique et sa façon de vouloir sortir la politique des impasses partisanes; cela fait partie des sujets sur lesquels j’ai changé d’avis. J’y ai été aidé par Chris Dillow, dont le livre the end of politics : new labour and the folly of managerialism a largement contribué à m’éclairer. En lisant son récent discours prononcé à l’UMP, je suis particulièrement conforté dans cette opinion : Blair ne mérite pas tous les éloges qui lui sont adressés.

(Lire la suite…)

Bien d’accord avec Bill

Windows Vista est la plus consternante production de Microsoft depuis bien longtemps.

Malgré cette médiocrité, la question que l’écrasante majorité des utilisateurs d’ordinateurs n’est pas s’ils devront acheter ce programme, mais quand. Il y aurait une solution simple pour résoudre ce problème; si seulement elle pouvait être appliquée…

Merci

Merci pour vos commentaires sur le projet de rénovation de la façade. Ca me donne quelques pistes.
Je précise :
- j’ai retenu un gestionnaire de contenus pratique pour intégrer les scripts PHP existants et indispensables. Joomla, en l’occurrence. Donc, les autres sont out maintenant.
- assimiler le rouge et le noir à l’extrême gauche anarchisante est une déformation idéologique regrettable. Et Stendhal dans tout ça ? Sans même parler de Jeanne Mas…
- Pour la présentation des rubriques en une, ben, pas la peine de commenter, c’est la même qu’à l’heure actuelle. Et elle est très bien… – En définitive, je pense qu’on va rester sur le bleu. Voilà ce que j’ai fait. Ne me dites pas qu’il y a des détails foireux. Je sais. C’est l’allure globale qui compte. J’ai réduit la taille du bandeau. C’est pas mal, en effet. Notez que la capture dégrade un peu la qualité.
- Ah, et oui, ça change pas trop de l’actuel, du coup :-) .