Mise à jour – 28/02/2007

Une nouvelle chronique de livre. Un ouvrage consacré à la politique culturelle, Les dérèglements de l’exception culturelle, par Françoise Benhamou. Un nouvel article de la semaine a été mis en ligne. Bientôt encore quelques nouvelles chroniques de livres et probablement une ou deux nouvelles questions-réponses.

Je sais qui va gagner l’élection présidentielle française

Chers lecteurs bonjour. Aujourd’hui, grâce à une méthode scientifique que j’ai développée patiemment depuis de nombreuses années, je suis en mesure de vous indiquer, par avance, qui va gagner l’élection présidentielle française 2007.

(Lire la suite…)

Toi aussi, calcule ton indice des prix

L’INSEE l’avait promis, voici le calculateur personnel d’indice des prix. Après quelques tests rapides, il semble que si vous voulez moins subir que les autres, il vaut clairement mieux être un geek qui achète sans arrêt du matériel informatique qu’un fumeur. Le principe est simple et plutôt réussi : enjoy…

EDIT (21h21): Damned, grillé par Optimum! qui trouve le principe idiot pour des raisons assez justes. Cela dit c’est une simple opération de communication, et ce n’est pas forcément de mauvaise pédagogie que d’expliquer comment un indice des prix est appliqué.

Le grand écolo marché

L’un des multiples intérêts du livre de Thesmar et Landier, le grand méchant marché, est de montrer le caractère mythique du soi-disant « court-termisme » de la finance. Illustration avec le rachat de TXU par les fonds d’investissement KKR et Texas Pacific dans un LBO à 45 milliards de dollars; L’une des conditions du rachat est l’abandon d’un plan de construction de 11 centrales électriques au charbon (pour n’en construire que 3) et la fixation d’un objectif : ramener les émissions de CO2 de l’entreprise à leur niveau de 1990 d’ici 2020. La si méchante « logique financière » se retrouve plus écologique que la si appréciée « logique industrielle »; Mais ou va-t-on?

Gageons que cela ne changera strictement rien aux discours des candidats français, tous ensemble tous ensemble, ouais, ouais, contre les « profits fainéants et rapaces« , le « capitalisme financier de spéculation et de rente » ou autres « capitalisme prédateur« .

Sur Thesmar et Landier, voir aussi cet article de Daniel Cohen dans le Monde d’aujourd’hui.

The Unwisdom of Yahoo Crowds


Vous connaissez sûrement le service Questions-réponses de Yahoo. Après avoir observé quelques mois son contenu, ma conclusion fièrement subjective est claire : 90% de daube. Bah, un forum comme un autre me direz vous ? Oui, on peut le voir comme ça. Sauf que la façon dont Yahoo a tendance à le présenter laisse présager un site de type encyclopédie wiki. Bref, déçu.
Un exemple : consultez les réponses à la question « Le SMIC à 1 500 € nets tout de suite ? ». Un vrai calvaire du commerce. De quoi douter de notre ami Surowiecki.

Add : sur le SMIC, on peut lire aujourd’hui ce texte de Maurin. Le genre de billet tout à fait exact, qui peut pourtant créer de la confusion (malgré les précautions prises). En passant, l’étude citée est intéressante car elle amène une nouvelle preuve de ce qui est repris dans ce texte sur les relations entre salaire minimum, emploi et structures de marché.

Suicides chez Renault : questions de méthodes

J’avais un peu réfléchi la semaine dernière aux histoires de suicide chez Renault. Je ne savais pas trop si le texte qui suit valait la peine d’être publié, complété ou oublié (option retenue jusqu’à ce jour). Dans un commentaire sur un billet ultérieur, Alexandre a émis quelques remarques qui me font penser que ce texte peut servir pour une discussion. Allez, « open bar »…

(Lire la suite…)

Mystérieux emplois intermédiaires

Patrick Artus évoque dans le Monde les effets de la mondialisation : « elle conduit à la disparition d’une partie importante des emplois ayant des niveaux intermédiaires de rémunération, par exemple dans l’industrie ou dans les services délocalisables (informatique). » Ceci ayant pour conséquence des inégalités accrues, puisque seuls les riches et les pauvres ont des emplois.
Suit une démonstration expliquant que pour réduire ou maintenir les inégalités, il faut retenir une stratégie active « de restauration de la compétitivité et de retour précisément de la capacité à créer des emplois de niveau de revenu intermédiaire, en particulier par la qualité de la spécialisation productive. », plutôt que de vouloir taxer les riches ou administrer les bas salaires (sur ces derniers points, on peut le suivre).
Well… De quels emplois parle-t-il ? Pas un mot à ce sujet. Je l’avais noté en lisant un de ses derniers livres, Artus verse dans la rhétorique de la compétitivité, regrettant la baisse des parts de marché. Bon, soit, admettons. Le problème, finalement, n’est pas là (pour tout dire, je suspecte fortement Artus de tenir ce genre de propos pop internationalist pour être mieux entendu sur d’autres points, stratégie utilement perfide décrite par l’ami Krugman ). Mais, même en admettant tout cela, on fait comment pour choisir les secteurs qui vont bien et y créer des emplois (vachement) intermédiaires ?

J’ai pas envie d’y aller

Quel est le point commun entre les suicides de salariés du technocentre de Renault à Guyancourt, la vision de l’Europe de Phelps et les remarques de Geoffard sur les retraites ?
Probablement l’idée que tant qu’on ne se sera pas demandé pourquoi le travail est si pénible en France, on aura plus de mal que d’autres pays à régler les questions d’emploi. Le français n’est pas paresseux. Il a mal au travail.
Trois ans après la publication du livre de Phillipe Askenazy sur les désordres du travail, on ne peut guère voir d’évolution sur ce programme de recherche (en tout cas, si le sprogrès ont lieu, ils sont confidentiels). Peut-être parce que la question est trop vaste pour être traitée par un économiste, un sociologue ou un psychologue seul. Ah, si nous avions des hommes politiques…

Le mystère du site disparu élucidé

Lundi dernier je signalai le site economiepolitique.net et me gaussai de voir le site vide alors que Le Monde le mentionnait le jour même. Son président, Francisco Vergara, nous a écrit auourd’hui pour indiquer que le site fonctionne de nouveau. C’est vrai ! Bon, faudra quand même finir de le remplir, témoin la page de présentation de l’association ! En attendant, Monsieur Vergara nous recommande la lecture de La concurrence et la coutume de J.S. Mill. Hum, j’y sens une pointe de critique. Pas vous ? :o )
NB : L’article de Vergara dans Le Monde est disponible ici.

Zimbabwe 2007; Venezuela 20.. ?

Cette semaine, le Zimbabwe était officiellement en fête, pour célébrer le 83ème anniversaire du président Mugabe, en place depuis 1980. Les festivités resteront pourtant bien limitées par l’incroyable effondrement économique que connaît le pays. Le record du monde de l’inflation, de l’ordre actuellement de 1600% par an, et prévue à 5000% d’ici la fin de l’année. Une population vivant au bord de la famine, dont le nombre d’habitants a baissé d’un tiers en une décennie. Le « modèle Zimbabwéen » illustre assez bien ce que les économistes savent en matière de développement et de croissance : S’ils ne savent pas très bien comment le gouvernement peut favoriser la croissance, ils ont par contre une assez bonne idée de la façon dont un gouvernement peut détruire définitivement celle-ci.

(Lire la suite…)

Deux mots en faveur de Piketty

Piketty est proche du PS, ce n’est pas une nouvelle. Piketty n’aime pas Sarkozy, ce n’est pas une nouvelle. Piketty l’allume souvent dans Libé, ce n’est pas une nouvelle. Piketty vient soutenir Royal, c’est un fait. Piketty est le directeur de PSE, c’est un autre fait, connu depuis un moment. Piketty en prend plein les dents, c’était prévisible. Personne ne l’attaque sur le fond, c’est ce qui m’exaspère.

(Lire la suite…)

Les mondes virtuels ont-ils un impact économique et social?

Je viens de terminer le très intéressant Synthetic worlds, d’Edward Castronova, livre consacré à l’économie des mondes virtuels (les jeux comme Second life, ou les MMORPGs du type d’Everquest ou World of Warcraft). L’auteur y développe le fonctionnement économique, politique et social des mondes virtuels, et s’interroge sur l’impact de ceux-ci sur les sociétés futures, au fur et à mesure de leur développement. Un ancien billet avait été consacré au développement spectaculaire de cette économie virtuelle. A la fin de son livre, Castronova se livre à un exercice de prospective amusant.

(Lire la suite…)

Et si un économiste mettait "l’avare" en scène?

Avertissement : ce post est en totalité constitué d’une divagation à vocation économico-littéraire. Il n’y est fait aucune référence à l’élection présidentielle française, à la politique économique ou sociale, à la question du yen faible, ou à un quelconque autre sujet ayant un rapport même vague avec l’actualité. Au contraire, ce post ne fera référence qu’à des oeuvres et idées de gens morts, le plus souvent depuis bien longtemps; on y parlera histoire de la pensée économique, littérature, débats philosophiques abscons, Louis de Funès, et Marcel Mauss.

(Lire la suite…)

Le paradoxe d’Arrow illustré

Soit un ensemble d’électeurs qui doivent choisir entre les candidats B, R et S. On peut supposer que chaque électeur est capable d’exprimer un choix de préférences, deux à deux et en totalité, entre ces différents candidats. Par exemple un électeur déclarera que selon lui, R>B et B>S, donc que R>S. Un autre pourra penser que S>B>R. etc, etc.

(Lire la suite…)

Piqûre de rappel

Le rebonds du jour d’Esther Duflo relève de ce qu’il est bon de rappeler à intervalles réguliers, indépendamment du contexte de campagne.
Le texte d’Askenazy et Weindenfeld, cité par Duflo, est disponible ici.

Addendum (19h40): Je suis sidéré de constater qu’après des heures de publication, pas un seul commentaire n’a été posté sur le site de Libé concernant cet article. La comparaison avec celui de la semaine dernière est spectaculaire. Je crois que cela montre à quel point nos gentils lecteurs de journaux quotidiens ont une vision étroite de l’économie, coincée entre la dette publique et l’immigration choisie… Honte à eux. Ce sujet est pourtant représentatif d’un des plus gros problèmes économiques de ce pays, la concurrence sur le marché des biens et services.
Addendum 2 (22h00): Je commence à pencher vers l’hypothèse avancée dans un commentaire : les modérateurs de Libé sont en RTT (ou en grève)…
Addendum 3 (22h06): Non, je ne regarde pas la télé ce soir.

Un de plus !

L’économiste Eric Maurin a ouvert un blog. Je l’apprends via Yannick Fondeur. Un économiste francophone de plus qui blogue. Et, si vous vous souvenez bien, pas un bras cassé. Longue vie au petit nouveau. Bonne nouvelle, donc. Par contre, quelle idée d’avoir ouvert son blog sur le site du nouvel obs ? Il faut se battre pour trouver son texte au milieu des pubs…

Fin des problèmes d’affichage ?

J’ai mis le nez dans les problèmes d’affichage rencontrés par certains lecteurs. Il me semble qu’ils sont réglés. Vos retours sont les bienvenus. Merci de préciser le navigateur et la résolution utilisée si vous rencontrez toujours des problèmes. Précision : changements faits seulement sur le blog.