Anatol Rapoport est mort

Via phnk, j’apprends la récente mort d’Anatol Rapoport. On se souviendra de lui entre autres pour la découverte de la stratégie donnant-donnant, qu’il avait proposée à Robert Axelrod au moment ou celui-ci expérimentait des tactiques pour gagner avec le dilemme du prisonnier (et qui a servi de base à son livre the evolution of cooperation). Cette stratégie et ses implications avait été discutée dans ce post (on pourra aussi se référer à ce livre). Elle a permis d’expliquer par la théorie des jeux l’émergence de la coopération dans les espèces animales, mais aussi dans les sociétés humaines, y compris en temps de guerre (elle permet par exemple d’expliquer des comportements coopératifs entre adversaires durant la guerre des tranchées, pendant la première guerre mondiale). La page Wikipedia de Rapoport est ici.

Le grand méchant marché, star en devenir ?

Voilà plusieurs fois que j’en entend parler (par exemple, par Alexandre ou Bernard Salanié). Et voilà maintenant que le livre du jour de France Info y est consacré. L’opus de Landier et Thesmar semble être l’essai incontournable du moment (rien que ça…). La chronique de France Info me semble confirmer le bien qu’on en dit ailleurs. On verra bien.

Lieu commun évolue

J’imagine que vous le savez déjà. Mais je le signale pour ceux qui ne s’y aventurent pas. Lieu commun, partenariat de blogueurs dans lequel nous sommes impliqués, évolue. La grande nouveauté est la publication de contenus propres au site Lieu commun. L’autre option retenue est de publier des podcasts. A ce jour, outre le billet d’accueil, vous pourrez lire un dialogue entre Alexandre et Samuel de Authueil sur la qualité du débat en ce début de campagne présidentielle.
Et c’est Alexandre qui a gagné ;o)

Remarques sur l’enseignement secondaire (2) : Un surinvestissement dans le secondaire ?

Dans la première partie, il était question de temps de travail. Dans ce deuxième billet, plus ouvert, il est question des moyens attribués à l’enseignement secondaire. Sont-ils trop importants ? N’a-t-on pas déjà commencé à les réduire ? Est-ce si mal ?

(Lire la suite…)

Remarques sur l’enseignement secondaire (1) : 35 heures pour les enseignants

Un blog, ça aime les sujets d’actualité. Alors, voilà un thème d’actualité : l’enseignement, dans le secondaire en particulier. En préliminaire, je tiens à préciser un point : un fonctionnaire de l’éducation nationale, dans un contexte normal, ça fait ce qu’on lui dit de faire, c’est-à-dire appliquer la politique éducative de la nation. Ce qui veut dire qu’en tant que fonctionnaire de l’éducation nationale, j’ai toujours fait ce qu’on me disait de faire. Si demain on m’impose de porter un costume pour aller travailler, je porterai un costume pour aller travailler (rigolez pas, j’ai rien de spécial contre les costards – j’en porte aux enterrements – mais ce n’est pas mon choix premier…). Ce billet est le premier d’une série qui n’aurait dû former qu’un texte. Devant sa longueur croissante, j’ai choisi de le diviser en plusieurs. Ce qui ne me contente pas forcément, car j’y perds le liant qui m’a conduit à l’écrire. Cependant, la lisibilité y gagnera largement.

(Lire la suite…)

Nouveau site consacré à l’économie européenne

Il y a énormément d’informations, de blogs, d’articles, d’analyses, concernant l’économie et la politique européenne sur le nouveau site Eurointelligence. Profitons-en, il est pour l’instant gratuit (il devrait devenir partiellement payant à terme, sur le modèle de RGEmonitor).

Au passage, j’en profite pour fournir une précision : plusieurs lecteurs m’ont fait remarquer (à juste titre) que s’il y a eu ici de nombreuses critiques du programme économique de N. Sarkozy, il n’y en a pas eu beaucoup à l’encontre de S. Royal. De façon providentielle, Wolfgang Munchau expose bien mieux que je ne pourrai le faire l’explication (ma traduction) :

Tout cela nous laisse avec deux candidats : la première n’a pas de programme économique, le second en a un mauvais. Je n’ai pas l’intention de recommander l’un par rapport à l’autre, ni aujourd’hui, ni dans l’avenir. En réalité, je détesterai être confronté à un choix pareil en tant qu’électeur. Heureusement pour moi, je n’ai pas à voter en France. Vu de l’extérieur, c’est probablement pire que le choix entre Prodi et Berlusconi.

Oh que oui. Le programme économique de Prodi n’était certes pas terrible, mais au moins, il y avait par ailleurs d’autres éléments qui permettaient de choisir sans grande difficulté en Italie.

Encore trop payés

Alexandre a signalé une étude montrant une baisse du pouvoir d’achat des enseignants depuis 1982, étude largement reprise maintenant par les journaux (Le Monde allant jusqu’à parler de « paupérisation » ; ce qui, évidemment, par la vigueur du vocabulaire, fait partir sur des bases mouvantes). Peut-être est-il bon de préciser un élément, primordial, de la démonstration ?

(Lire la suite…)

Quelques remarques sur les aspects économiques du discours de N. Sarkozy

On a pu trouver (que ce soit dans les blogs ou dans la presse) beaucoup d’analyses du discours de Sarkozy du 14-01 qui mettaient l’accent sur le style, le message implicite, le ton général, etc; On manque par contre d’analyses du fond du discours, des propositions concrètes qui ressortent de celui-ci (une exception ici). Voici quelques remarques portant sur la partie strictement économique de ce discours.

(Lire la suite…)

Trop payés

Chris Dillow explique sur Stumbling and Mumbling pourquoi David Beckham est trop payé.

James Surowiecki explique dans le New Yorker pourquoi certains dirigeants d’entreprises sont trop payés.

Robert Gary-Bobo et Touria Jaaidane montrent sur Telos (version longue ici) que la rémunération des enseignants a diminué de 20% entre 1981 et 2004.