Courrier des lecteurs : importer est-il mauvais pour la croissance?

Une lectrice nous a récemment envoyé par courrier cette question :

Pourriez-vous nous dire ce que vous pensez de ce genre d’analyse sur votre blog?
(je ne comprends pas pourquoi le fait de consommer des produits majoritairement importés explique la faible croissance française, après tout, les américains aussi consomment beaucoup de produits importés non?)

(Lire la suite…)

Quelques chiffres sur l’énergie et le réchauffement climatique

Divers articles récents fournissent des ordres de grandeur chiffrés sur la consommation d’énergie d’ici 2050. En les mettant bout à bout, la question apparait comme l’un des défis majeurs des années à venir.

(Lire la suite…)

Article au "Monde" du 14 novembre : la démographie ne résoudra pas le problème du chômage

Pendant mon absence, a été publié dans le supplément « économie » du Monde du 14 novembre un article que j’avais co-écrit avec Verel, camarade de Lieu Commun intitulé « emploi : le choc démographique ne résout rien« . L’article est accessible en ligne, mais nécessite un abonnement aux archives du journal; Verel en a publié le texte intégral sur son blog. Quelques éléments supplémentaires pour développer ce sujet.

(Lire la suite…)

Protection sociale et prison sont-elles substituables?

On attribue à l’économiste Robert Solow l’aphorisme suivant : « la prison, c’est l’allocation chômage américaine ». Cette phrase trouve un fondement empirique avec une récente étude, citée par Mark Thoma à partir d’un article du Guardian, qui montre qu’il existe une corrélation inverse, significative, et sur une période longue, entre taux d’emprisonnement et niveau de protection sociale. En clair : plus le taux d’emprisonnement est fort, plus le niveau de protection sociale est faible, et inversement.

(Lire la suite…)

Le meilleur article d’aujourd’hui…

… Est ce portrait de Milton Friedman, par Robert H. Frank, dans le New York Times d’aujourd’hui. L’article présente Milton Friedman, saint patron du conservatisme et du laissez-faire, comme paradoxalement l’inventeur du programme social le plus efficace de tous les temps : l’impôt négatif. Conclusion de l’article :

Selon tous ceux qui le connaissaient, Milton Friedman était un homme généreux et compatissant, quelqu’un de particulièrement conscient du rôle de la chance pour la prospérité des gens que la plupart de ses disciples. Les étudiants attentifs de son oeuvre seront bien inspirés non pas de démanteler les systèmes de protection sociale, mais de trouver les moyens de les rendre plus efficaces.

L’article notable du jour

Dans le Financial Times (ma traduction) :

Les pauvres chinois se sont appauvris à une période ou le pays connaissait une croissance substancielle, d’après un économiste de la Banque Mondiale. Le revenu réel des 10% les plus pauvres des 1.3 milliards de chinois a baissé de 2.4% entre 2001 et 2003, d’après l’analyse, une période durant laquelle l’économie a crû a près de 10% par an. Au même moment, le revenu des 10% de chinois les plus riches a augmenté de plus de 16%. (…) L’analyse suggère qu’un nombre considérable de personnes sous le seuil de pauvreté ont été victimes d’un choc de revenu – ils n’ont pu maintenir leur consommation qu’en dépensant leur épargne.

L’article se poursuit en constatant que cette tendance est probablement sous-évaluée…

EDIT : Géographe du Monde illustre le sujet.

Inutile commentaire du bruit statistique

Olivier Bouba-Olga s’énerve contre Eric le Boucher et sa récente chronique consacrée aux difficultés de l’industrie française. Il n’y a rien à ajouter à ses commentaires, si ce n’est relever quelques énormités supplémentaires (ma favorite étant le fait que le récent déficit commercial français constitue une « ponction » sur la croissance. Bienheureuse Corée du Nord qui en évitant tout commerce extérieur évite de subir ce genre de « ponction », contrairement à la France). Ce qui est surtout frappant, c’est le point de départ de l’analyse de Le Boucher, qui lui permet d’épiloguer sur les difficultés de l’économie française : la croissance au troisième trimestre 2006 est nulle.

(Lire la suite…)

Milton Friedman, 1912-2006

Il y a des jours ou l’on comprend les journalistes qui rédigent les nécrologies de personnes encore vivantes mais dont on pense qu’elles pourraient mourir bientôt. Car au moment d’évoquer Milton Friedman, décédé la semaine dernière, il est difficile de trouver à ajouter à ce qui a été déjà écrit, que ce soit par Piketty dans le dernier Libération, commenté par Jules (qui évoque aussi les articles de Becker et Posner), ou Bernard Salanié, pour se limiter à la langue française (en anglais, un excellent article est celui de Samuel Brittan dans le FT). Quelques idées pourtant.

(Lire la suite…)

Le prix du livre d’économie 2006 du Sénat : les candidats.

Comme en 2004 et en 2005, est organisé cette année le prix du livre d’économie du Sénat. La procédure reste la même : les internautes désignent trois livres finalistes au cours d’un premier vote électronique, puis un second vote désigne le gagnant. Le prix 2004 était un bon cru, à la fois pour la sélection initiale des livres et le choix final; le prix 2005 était difficilement compréhensible pour les mêmes raisons.

Le site du Sénat n’est pas encore à jour, mais cela ne devrait pas tarder, car le vote aura lieu entre les 16 et 18 novembre. Mais la liste des 10 ouvrages en lice a été déterminée. Que peut-on en penser?

EDIT : le site du Sénat est à jour, il est possible d’aller voter jusqu’au 21 décembre.

(Lire la suite…)

La distraction du dimanche-lundi

Si un sociologue souhaitait étudier la zeitgeist des classes intellectuelles supérieures et progressistes au début du XXIème siècle, il disposerait d’un matériau de choix avec la chronique hebdomadaire d’Eric Le Boucher et les commentaires qu’elle suscite sur le site du Monde. On peut présumer que les commentateurs (qui sont abonnés au site du journal, voire abonnés au journal lui-même) constituent un échantillon relativement homogène de population, plutôt aisé, bien doté en capital intellectuel et, on peut le présumer, bien informé. Quelques remarques qui ressortent de l’échantillon des 5 dernières chroniques.

(Lire la suite…)

Avec l’UMP, c’est pas gagné

Le prix spécial de l’ignorance économique de la semaine est accordé… Aux propositions de la convention de l’UMP en matière économique. Ayant vu chez Versac qu’on pouvait aller se faire une idée (et même voter, si l’on est membre du parti) sur les propositions de la convention de l’UMP « pour la France d’après » je suis allé voir les propositions en matière économique. Et, là… On dirait qu’ils veulent faire un concours avec le parti socialiste : lequel proposera le plus de banalités et d’idées ineptes? Les 18 idées de l’UMP, en tout cas, traduisent une réelle volonté d’entrer de plain-pied dans la compétition.

(Lire la suite…)

L’importance d’avoir une longueur d’avance

Si l’on en croit ce récent working paper de Comin, Easterly et Gong (accessible gratuitement ici – merci à Marginal Revolution pour le lien) l’histoire, même très ancienne, a des conséquences sur le niveau de développement économique d’aujourd’hui. Jugez plutôt l’abstract :

(Lire la suite…)

L’hystérie de la dette publique

Bernard Salanié dresse sur Telos le grand bêtisier de la dette publique. On ne peut qu’applaudir à cette initiative (le sujet a été traité ici, rappelons le, dans ces trois messages : premier deuxième troisième); mais le combat sera long. L’hystérie collective sur la dette publique atteint désormais un niveau tel qu’elle cesse d’avoir le moindre intérêt pour ne devenir qu’une source de flagellation, d’âneries, et de mauvaises suggestions de politique économique.

(Lire la suite…)