Affaire Gaymard

< !DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN"> Au moment des négociations de l’OMC à Cancun, chaque soir, le ministre français de l’agriculture faisait un « point d’information sur la négociation » destiné aux syndicalistes agricoles, groupes de pression et autres « représentants de la société civile » durant lequel il leur expliquait à quel point il était vigilant pour bloquer tout accord. Soyez tranquilles, disait-il aux syndicalistes agricoles : je suis le représentant de vos intérêts. Lorsque finalement la conférence n’a pu se conclure sur un accord, il fallait voir sa mine réjouie, et le soulagement des divers lobbys qui voyaient dans cet échec le moyen de maintenir les systèmes de protection qui leur permettent de rançonner les consommateurs français et européens.

(Lire la suite…)

Lectures diverses d’hiver

Par un journaliste suédois travaillant en France, on pourra lire « Le modèle suédois » . L’auteur part de l’idée que France et Suède sont historiquement proches et que les réformes suédoises entamées depuis près d’une quinzaine d’années arriveront forcément en France dans les années à venir (et ont déjà commencé à y arriver). Une bonne raison pour les français de savoir ce qui les attend en détail. Une présentation sans parti-pris, qui montre un pays où l’économisme est devenu le credo de l’Etat social-démocrate, pour le meilleur et le moins bon et nous invite à tirer les enseignements de l’expérience suédoise. Intéressant et très agréable à lire.
Dans un genre bien différent, le « Economie des réseaux » de Nicolas Curien, dans la collection Repères, que j’ai relu récemment. Solide, mais rude. Traite de l’économie industrielle appliquée aux industries de réseau. Il porte essentiellement sur les télécommunications et l’électricité, qui illustrent empiriquement les théories exposées. On y trouvera à peu près tout ce qui concerne la nature de ces secteurs : les caractéristiques spécifiques des biens qu’ils produisent et les conséquences en termes de fonctionnement du marché, les principes de régulation applicables et les applications concrètes de ces principes. L’ouvrage est dense et les questions abordées essentielles. Le langage et certaines notions techniques sont parfois dures à avaler. Mais, à ma connaissance, c’est la seule revue de la littérature en français facilement dénichable (et même ma recherche rapide en anglais ne m’a guère apporté satisfaction). Je suis preneur pour d’autres références. Notez aussi que l’ouvrage commence un peu à dater en matière de réglementation, qui a évolué depuis.
A lire sur le Net, le texte souvent cité de Nicholas Economides : The Economics of Networks , que je n’ai pas encore lu.
Dans Conjoncture, publication toujours très pédagogique et de bon niveau, l’article suivant d’Alexandra Estiot, publié dans le numéro de novembre 2004, La productivité américaine, de Henry Ford à Bill Gates consacré pour moitié à une présentation synthétique des concepts fondamentaux (productivité, croissance potentielle, NAIRU, etc.).
Enfin, pour finir, dans The Economist l’article suivant qui résume les idées importantes d’un rapport publié par la Banque mondiale sur les retraites et qui s’il a le même retentissement que celui de 1993 pourrait avoir des conséquences intéressantes sur la façon de concevoir les systèmes de retraites, principalement dans les pays en développement. Bonne lecture et n’oubliez pas de foutre votre cagoule pour sortir. Ca caille méchant dehors…

Directive Bolkestein

< !DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN"> Lorsque l’extrême-droite, la droite souverainiste, le gouvernement, le parti socialiste, la gauche souverainiste, l’extrême-gauche français sont tous ensemble, tous ensemble, ouais, ouais, pour pourfendre une initiative européenne – en la matière le projet de directive « Bolkestein » – il y a de fortes chances, comme le fait remarquer Versac, qu’il y ait un projet très intéressant là-dessous. C’est exact, mais il était bien difficile de s’informer objectivement sur le sujet au cours des dernières semaines, tant l’hystérie et les contrevérités émises sur le sujet ont été nombreuses. Il valait mieux faire confiance à la blogosphère pour s’informer et détecter les analyses plus réflechies (on citera à cet égard Versac, Ceteris Paribus, ou Samizdjazz).

(Lire la suite…)

Le client est roi

< !DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN"> Très bon article du toujours intéressant James Surowiecki dans le dernier New Yorker, consacré aux motivations présidant à la fusion Procter et Gamble-Gilette. Contrairement à l’idée selon laquelle cette fusion vise de la part de ces entreprises à regagner du pouvoir de marché face au pouvoir des nouveaux géants de la distribution, au premier rang desquels Wal Mart, l’auteur montre que cette fusion ne fait que répondre à une nouvelle donne : le pouvoir du consommateur.

(Lire la suite…)

Lutter contre la pauvreté par la consommation ?

Nicholas Negroponte, fondateur et président du Medialab au MIT, a réuni divers constructeurs informatiques en vue de mettre au point un ordinateur portable susceptible d’être vendu 100 dollars. Son objectif est d’en faire un moyen de favoriser l’acquisition des connaissances dans les pays pauvres.

(Lire la suite…)

Economie appliquée

< !DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN"> Hier soir, c’était le Superbowl, la grande finale du football américain. Je doute que beaucoup de lecteurs de ce site soient afficionados de ce sport (et ils ont bien tort); mais c’est l’occasion de montrer comment l’analyse économique, parfois, peut mettre en évidence de bien étranges résultats.

(Lire la suite…)

Faut-il défendre les sciences économiques et sociales en seconde ?

< !DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN"> Il y a un mois et demi, divers articles et éditoriaux (dans le Monde et libération – l’article du Monde est accessible gratuitement à cette adresse) se sont fait l’écho d’une inquiétude des professeurs de Sciences Economiques et Sociales concernant cette discipline, qui dans le cadre de la réforme Fillon de l’éducation nationale risque de devenir en classe de seconde une option au même titre que les secondes langues (l’importance de la matière en première et terminale ES n’est par contre pas modifiée). L’association des professeurs de SES (APSES) a mis en oeuvre diverses actions (pétition, manifestations…) s’opposant à ce projet de loi. A titre personnel (et au risque d’être désapprouvé par de nombreux collègues et amis) je dois avouer que la défense de l’enseignement des SES en classe de seconde ne me paraît pas une cause fondamentale et que sa transformation annoncée en option, pour l’essentiel, m’indiffère.

(Lire la suite…)

Retour sur le téléchargement

Dans le dernier numéro de The Economist, est cité ce très intéressant article consacré à l’économie des secteurs s’organisant autour du partage, du peer to peer et de l’open source. Cet article, à la fois théorique et appliqué, est important car il montre que les technologies de partage (dont le téléchargement musical en peer to peer n’est qu’un aspect) constituent une nouvelle forme d’organisation de la production. De ce point de vue, l’attitude des entreprises du secteur des médias vis à vis de ces technologies s’apparente à du néoluddisme : les nouvelles technologies, en créant de nouvelles façons de diffuser certains biens culturels, rendent ces entreprises inutiles; comme souvent, elles en sont donc réduites à faire appel à l’état pour se maintenir de façon artificielle. Et cette attitude nuit au développement de technologies susceptibles d’améliorer la situation de tout le monde.
A noter, un récent jugement d’un « téléchargeur » (appelés désormais « pirate » par la presse…); voir Eolas sur ce sujet. A noter que ce blog a consacré plusieurs articles intéressants sur les récents procès et la législation française en matière de téléchargement. Voir ici, et . La pétition et le dossier du Nouvel Observateur sur le sujet sont ici.

La réforme des retraites aux Etats Unis

< !DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN"> Une petite synthèse, sous forme de commentaire d’idées fréquemment entendues sur le sujet, sur la réforme des retraites publiques américaines (Social security) que le gouvernement Bush cherche à mettre en place.

(Lire la suite…)

Une épidémie dans les lycées ?

< !DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN"> Récemment, on m’a parlé d’un nouveau problème touchant un lycée : les élèves, en classe de première ou de terminale, décident brutalement de cesser leurs études et quittent l’établissement. Dans le lycée dont on m’a parlé, c’est une moyenne de trois élèves par semaine qui décident de quitter définitivement l’établissement et les études. Les « carrières » alternatives qu’ils envisagent sont de véritables recettes pour l’échec : passer des concours à l’aide de cours par correspondance, s’inscrire dans une agence de travail temporaire pour effectuer des activités de manoeuvre…

(Lire la suite…)

Les limites de la note de lecture

< !DOCTYPE html PUBLIC "-//W3C//DTD HTML 4.01 Transitional//EN"> Un courrier reçu récemment, critiquant l’une des notes de lectures que j’avais rédigée il y a quelques années, m’a conduit à réflechir sur la nature de l’exercice tel que nous le concevons sur Econoclaste et ses limites.

(Lire la suite…)